PDA

Voir la version complète : Prunier japonais " golden Japan"



opusoculi
28/07/2011, 14h28
J'ai deux pruniers de ce nom, mais les fruits jaunes qui se ressemblent n'ont pas la même taille ,ni le même goùt, et pas le même noyau. L'un est une merveille tandis-que l'autre est banal.
Ce qui me laisse à penser que le nom "golden japan"est approximatif si non un 'fourre-tout'.
Si l'un ou l'une d'entre vous a des connaissances sur le sujet,soyez sur qu' elles seront appréciées.

heimdall
28/07/2011, 16h43
A tous les coups une erreur d’étiquetage, ou alors des semis de prunier 'golden japan' qui du coup ne sont pas identiques à la variété mère.

opusoculi
29/07/2011, 02h02
"Des semis de golden japan" fait avancer mon enquête.
Les deux sont japonais vu la forme typique des bourgeons floraux
L'un des prunier est greffé et produit des gros fruits très savoureux.
L'autre ne parait pas greffé et la fructification est semblable mais petite et banale.
On trouverait donc dans le commerce les deux sortes sous le même nom mais pas pour le même résultat!
Si tel est le cas, les pépiniéres spécialisées en arboriculture fruitière dans le lot et garonne ne maitrisent pas bien ce qu'ils font avec japan...D'autant que j'en ai eu un troisième greffé sur tige qui produisait des prunes comme le moins bon ...Tu vois le truc! (pas surs de leur pied mère et greffe inutile)
Donc pour être sur du résultat il me resterait à greffer en écusson l'espèce de qualité (que j'ai eue par miracle!) sur l'autre qui est un pied franc encore assez jeune pour que ça marche.
Qu'est-ce- qu'il faut pas faire quand on n'est qu' un amateur.....

Merci Heimdal d'avoir contribué une fois encore à notre réflexion.

Sand2Bx
29/07/2011, 08h42
Un sacré amateur tout de même..super bien éclairé !

opusoculi
29/07/2011, 11h07
c'est vrai que je résonne mieux avec clavier et avec un partenaire comme Heimdal comme inspirateur.

Pepe10
29/07/2011, 15h38
C'est peut-être l'essence même de Jardi : le respect de la connaissance, et quelle qu'en soit son âge............ Et là mon Pupuce......... ;)

opusoculi
25/04/2012, 01h28
Résumé des épisodes précédents:
J'ai trois pruniers japonais achetés sous le nom Prunus salicina golden japan. Le premier a dix ans et fait des prunes que je juge exceptionnelles, les deux autres font des fruits que j'estime bons mais qui ne me font pas sauter au plafond.

Après recherches approfondies le meilleur de ces arbres est en fait un Prunus salicina shiro.
Il m'a été vendu sous un faux nom ce que je ne regrette pas du tout. Cette espèce l'une des plus plantée au Canada et au nord des E.U semble introuvable en France pourtant c'est à mon avis ce que l'on fait de meilleur. Par précaution j'ai fait un surgreffage de shiro sur golden japan pour être sur de le conserver avant de me procurer un Mirobolan qui est le support courant.

De plus j'ai appris sur le site de conseils en arboriculture de Toronto que un prunier golden japan (aussi appelé early japan) ne doit pas être pollinisé par un autre golden japan sous peine d'une certaine perte de qualité des fruits mais pollinisé par ozark, burbank, vampire, shiro ou vanier, ce dernier étant le meilleur pollinisateur de toutes les variétés.

Pour les amateurs:
Les pruniers dits 'japonais' sont en fait des croisements de vrais japonais et de pruniers américains obtenus à la fin du 19° siècle (Mr Burbank).
Les prunes dites 'japonaises' ne sont pas très appréciées par les consommateurs français mais il y a des plantations dans la région de Toulouse. La durée de vie de ces pruniers est plus courte qu'un prunier européen. Ils sont assez souvent sujet à des bactéries qui ne sévissent qu'en Europe et contre lesquelles on ne peut pas grand chose. Mis à part cet inconvénient leur culture est facile et leur abondante floraison très serrée un spectacle que je vous recommande.
Ils fleurissent une semaine avant nos pruniers, on en a conclu qu'il fallait les réserver au sud de la France mais à lire les sites de recommandation canadiens et ceux de Toronto on change d'avis. Des froid hivernaux rigoureux leur conviennent et semblent profitables au cycle de leur végétation, ils fleurissent là-bas en mai.

Fin de plaidoyer.

verodu73
25/04/2012, 06h16
donc rien à voir avec notre Prunus domestica syriaca dont les fruits ressemblent aux tiens....et en goût , ça donne quoi ?

opusoculi
25/04/2012, 12h23
Les prunes font + ou - 5cm. Elles sont jaune doré , parfois tachées de petits points rouges. La peau est légèrement acidulée, il vaut mieux peler les fruits, quand ils sont bien murs la peau se détache très facilement il ne reste alors aucune acidité. La chair est d'un jaune rosé et le noyau tout petit. Maturité mi aout.
Ces prunes sont très juteuses , absolument fondantes sucrées et goûteuses; les parfums sont complexes et difficiles à décrire, il y a de la noisette parmi plusieurs saveurs de prunes et peut être un peu d'abricot, des saveurs qui flattent bien le palais et s'adressent aussi au nez du dégustateur en y restant longtemps .
La seule comparaison que je peux faire c'est par rapport au 'pruot' (pour ceux et celles qui y ont goûté) mais en mieux.

Le 'pruot' est le résultat d'un croisement de prunus salicina avec un prunus arménica, sa culture est facile, sa formation est rapide et sa mise à fruit aussi, il faut bien sur un pollenisateur qui peut être simplement (quand on n'a pas de salicina ou de américana à priximité) un prunier Mirobolan non greffé et peut être même un Abricotier.
Cette obtention américaine commercialisée depuis quelques années figure dans plusieurs catalogues de vente par correspondance et mérite d'être conseillée.