PDA

Voir la version complète : Taches sur abricot



clodin
09/07/2011, 22h21
Bonjour tout le monde. J'ai un trés vieil abricotier "rouge du roussillon", fort malade à qui j'ai enlevé la gomme en hiver 2009/2010 mais dont les fruits sont tous tombés et séchés. Pour cette saison j'ai traité courant de l'hiver hiver avec de la bouillie bordelaise, apporté du fumier de moutons et souffré en cette fin de printemps sur feuilles. Les fruits sont là mais forts tachés, la peau à leur emplacement est sclérosé, un peu dure sous la dent, Qu'est-ce? Je n'ai trouvé nulle part des infos sur ce genre "d'anomalie". En vous remerciant et bon jardinage, les récoltes sont proches.

kergueris
09/07/2011, 23h16
une photo serait utile

clodin
11/07/2011, 21h28
Je vais voir ce que je peux faire. En attendant merci tt de même.

kergueris
11/07/2011, 21h52
bonsoir
un lien utile
http://www.syngenta-agro.fr/synweb/parasites_Abricotier_379_2.aspx

opusoculi
11/07/2011, 23h19
Cette maladie sur la peau n'est pas en soi très grave elle est un signe supplémentaire qu votre arbre se porte mal, pourquoi?
1° raison: la nature du sol, argileux trop compact trop humide l'hiver? 2° la maladie majeure et fréquente des abricotiers est le Monillia , avez vous des branches dont les feuilles sèchent en Avril?(il y a d'autres symptômes mais faisons court).Les fruits pourris doivent être ramassés au fur et à mesure et brûlés si non votre arbre sera complètement envahi par le monillia.
La bouillie bordelaise n'est pas assez forte en cuivre dans ce cas, utilisez de l'oxychlorure de cuivre 4 fois entre octobre et mars et mouillez bien en pulvérisant par dessous
et de tous les côtés, (l'oxyclorure de cuivre est vendu comme traitement anti-cloque du pècher,regardez quelle est la substance active,c'est écrit tout petit,on nous prend de plus en plus pour des imbéciles)magré cela on ne fait que limiter les dégats.
Les fumiers et l'azote ne conviennent pas aux abricotiers ,ça les fragilise encore plus.Préférez potasse et acide phosphorique répandus en janvier.

C'est beacoup de boulot pour y arriver!!!!

Si vous avez la moitié des fruits qui tombent pourris et si vous mangez l'autre moitié même avec la peau épaisse vous avez une chance de rétablir la santé de vote arbre.
A bientôt de vos nouvelles.

opusoculi
13/07/2011, 01h12
Pour répondre à cette question de peau épaisse et tachée, cela se produit lorsque la sève est insuffisante pour nourrir les fruits, ce qui renvoie à l'ètat des racines de cet arbre âgé et à ses maladies dont la plus répandue est le monillia.

clodin
18/07/2011, 07h54
En voilà une réponse. Parfait. Effectivement j'ai eu quelques bouts de "branchettes" qui ont sèchées, j'avais d'ailleurs nettoyé dans le courant de l'hiver dernier. De ce côté là cela semble aller mieux. J'ai donc retiré le fumier que j'avais mis. Je ferai donc le traitement que vous m'avez conseillé et rendez vous à .... l'année prochaine, même lieu même heure !!!! En vous remerciant.

Mag10
18/07/2011, 13h37
Tu as le droit de revenir avant ;)

clodin
28/07/2011, 00h40
Faut pas s'inquiéter je reviendrai avant.

Pepe10
28/07/2011, 00h44
Parole de Clodin hein !

kergueris
29/05/2012, 12h29
voilà l'état de mon abricotier, je pense l'arracher le sol argileux et lourd n'a pas l'air de lui convenir

yola
29/05/2012, 13h22
mon sol et lourd aussi,j'ai du arracher mon abricotier il etait toujours malade!:(:'(

opusoculi
29/05/2012, 17h12
Savoir que le nom 'roussillon' dans le nom d'un abricotier indique qu'il s'agit de l'espèce la plus fragile qui soit au monilia...en clair il n'y a pas pire.
Parmi les un peu plus tolérants il y a: 'paviot et 'bergarouge' ce dernier est une création de l'INRA en 99 assez diffusée, cette dernière (R enregistrée) est vendue sur un porte greffe étudié pour les sols lourds.

J'ai depuis 10 ans l'abricotier 'nicole' variété ancienne adaptée à la vallée de la Garonne. MAIS AUCUN ABRICOTIER N'EST EXEMPT DE MONILIA.

Pour les printemps frais et pluvieux comme 2012, l'oxychlorure de cuivre passé avant débourrement ne suffit pas . Il est nécessaire d'avoir recours soit au 'myclobutanil' soit au 'fenbuconazole' au début de la végétation, si non c'est la mort.

Les règlement européens ont déjà prévu (c'est écrit annoncé) de retirer complètement le premier en 2022.

Chronique de la fin annoncée des abricotiers en Europe.

JE NE PEUX M'Y RESOUDRE (enfin si je suis pas déjà parti les pied devant).

papiverger

heimdall
29/05/2012, 17h32
Il faut se rabattre sur les plumcot, pluot et surtout Aprium. Se sont des hybrides entre pruniers et abricotiers. On peut trouver Aprium 'Cot-N-Candy' sur internet.

opusoculi
29/05/2012, 22h59
D'accord, j'en ai, mais.. ce sont plus des prunes que des abricots...de très grosses prunes juteuse et goûteuses mais que tu ne me les feras tout de même pas passer pour des abricots !!!
Ce qui ne m'empêche pas de recommander ces trois hybrides faciles à cultiver et pour leur formation et mise à fruit est rapide. Leur généreuse floraison mérite de figurer dans un jardin d'agrément.
Ce que l'on dit de la fragilité de leur floraison au gel n'est pas justifié, le froid les retarde, au Canada ils fleurissent en mai , donc ne pas s'en priver.

Mais pour des abricots tu ne sais pas ce que je ferais...

papiricot

les deux autres par correspondance à Angers

heimdall
30/05/2012, 07h55
C'est vrai, les plumcot et surtout les pluot ressemblent beaucoup aux prunes. Par contre les Aprium sont quand même très proches des abricots, et c'est pourquoi j'insiste surtout sur eux.

Plumcot: moitié prune moitié abricot
Pluot: 3/4 prune, 1/4 abricot
Aprium: 1/4 prune, 3/4 abricot

yola
30/05/2012, 12h24
un grand merci Messieurs,une discussion très intéressante !:ok:

kergueris
30/05/2012, 13h01
un grand merci Messieurs,une discussion très intéressante !:ok:

oui très instructif :)

Elocin
30/05/2012, 23h02
Je pense abattre mon abricotier polonais. Il ne supporte pas le froid. C'est un bel arbre, à l'écorce complètement fendue ! aux feuilles malades ! (je ne traite pas), je n'ai eu en 6ans qu'une seule et magnifique récolte. Cette année, nada, faut dire qu'avec le froid, la neige il n'a pas pas trop aimé, il fait beaucoup de branches mortes, les dernières gelées comme ces 3 dernières années ont fait tomber les quelques fruits. J'avais lu un article sur un abricotier résistant et donnant rapidement des fruits, mais j'ai perdu cet article. Qui a une idée de cet abricotier. L'article date de l'automne dernier, mais où ai-je pu lire cela ???

opusoculi
31/05/2012, 01h31
Dans quelle région es-tu ?

Non non, ce n'est pas le froid lui-même. Les branches que tu vois mortes à la sortie de l'hiver on été contaminées par le monilia au printemps précédent et il est descendu dans la sève qui ne peut plus monter. Les branches sont tellement affaiblies qu'elles ne résistent pas à une nouvelle attaque au printemps suivant. Tout au plus tu peux dire que le froid achève les branches moribondes. Quand le bois du tronc fend c'est pour la même raison, il n'y a plus de sève.
J'ai un abricotier commun polonais (commun ne veut rien dire ils le sont tous) que je maintient depuis 30 ans . Sans aucun traitement il serait mort depuis longtemps. Avec l'oxychlorure de cuivre avant floraison et un traitement systémique sur les feuilles fin mars ou début avril je le maintiens et il porte une récolte honorable chaque année. J'ai cité deux produits systémiques je les alterne pour ne pas saturer de la même substance.

A ta place je tenterais de rabattre cet abricotier en juin. S'il peut faire des pousses c'est maintenant, il est inutile qu'il envoie son peu se sève à l'autre bout de ses branches.

Il n'existe pas d'abricotier totalement résistant au monilia , cette terrible maladie qui a failli nous priver aussi de chocolat... Il y a quelques espèces un peu moins fragiles mais jamais complètement indemnes; j'en cite deux un peu plus haut.

J'ai parlé l'année dernière et ici de l'abricotier commun de nicole, j'en suis content depuis dix ans.

Plus tu remontes vers le nord, plus les printemps sont humides, plus le terrain est lourd et plus c'est difficile, plus on fertilise organiquement plus le monilia galope; il faut un sol drainant et minéral. Un jeune arbre se comporte à peu près bien les premières années, comme s'il avait un capacité de résistance , alors on y croit mais à partir de 5 ans si on n'a pas le climat, sans traitement c'est toujours la 'cata'.

papiverger

heimdall
31/05/2012, 06h45
Bien souvent les portes greffe ne sont pas adaptés. J'ai déjà vu dans le commerce en Bretagne des abricotiers greffés sur abricotier franc ...

opusoculi
31/05/2012, 15h38
Tout à fait, tu fais bien de le souligner.
Excepté en Provence, planter un Abricotier du roussillon (entre autres) greffé sur abricotier franc c'est organiser le spectacle de sa mort programmée.

Pour ma part, j'ai toujours planté les arbres fruitiers à racines nues provenant d'un arrachage en pépinière, d'abord parce qu'on ne peut pas me tromper sur le porte greffe, les couleurs des racines de l'abricotier franc sont claires et les racines du prunier gris foncées, ensuite parce qu'en plantant à racines nues le réseau de racines s'établira de façon plus régulière. La formation d'un arbre fruitier concerne autant les branches que les racines .

Il faut savoir que planter un arbre fruitier que l'on sort de son pot, c'est planter un amas de racines enroulées autour d'elles mêmes , de tels arbres sont souvent sujets à plus de contaminations qu'un arbre fruitier aux racines bien étalées (ceci est capital pour tous les fruitiers et particulièrement pour un cerisier qui peut s'il est mal planté devenir très sensible aux bactérioses, pareil pour prunus salicina ou japonais) .

Foi de papi !

Pepe10
31/05/2012, 20h32
Question idiote du jour (QIDJ pour les prochaines !) : pourquoi le fait de l'installer à racines nues en terre inconnue ne risque pas de le perturber plus ?

opusoculi
31/05/2012, 22h34
"en terre inconnue"est une drôle d'expression; tu veux sans doute dire que planter à racines nues est un grand stress , ça en est un et même un opération à coeur ouvert c'est évident, mais un arbre fruitier en pot aux racines enchevêtrées est aussi stressé et planté dans sa motte souvent il restera stressé tout au long de sa vie d'arbre.
Il vaut mieux planter des fruitiers vigoureux , provenant de pépinières de pleine terre.
Leur vigueur assure qu'ils ont des réserves dans leur bois et que ces réserves vont leur permettre de faire leur reprise à coup sur et sans végéter. Il faut ensuite 5ans pour que le système racinaire s'établisse et que le transplanté à racines nues ou en container soit autonome.
Prenons le cas des marronniers d'Inde . Aux Pays Bas ils sont depuis quelque années attaqués par une bactériose pour laquelle il n'y a pas de solution, des études montrent que les marronniers qui ont étés plantés en container sont plus attaqués que les autres et moins le sol est profond plus ils sont atteints. Je pense qu'il en est de même pour les cerisiers.
Cependant si je plante un Acer palmatum je ne le fais pas à racines nues , il ne le supporterait pas, au minimum en motte avec beaucoup de chevelu.
Il y a arbre et arbre il faut distinguer.

Pepe10
31/05/2012, 22h40
QIDJ : une transplantation, c'est comme un semis ? à chaque famille, un mode particulier ?