PDA

Voir la version complète : Des racines et des ailes



Sand2Bx
28/10/2009, 22h46
Qui a vu cette superbe émission en direct de Chantilly ?

Visite du merveilleux parc créé au XVIIème par Le Nôtre pour le Grand Condé,. Les jardins ont été restaurés merveilleusement et on peut les admirer depuis cet été.
Le système d'irrigation est judicieux. Il y a un grand canal (la Nonette, affluent de l'Oise a été maîtrisée), des miroirs d'eau, des jets d'eau, des fontaines, des cascades et un immense buffet d'eau...
On y trouve aussi les fameuses écuries, le Hameau (qui fut un "brouillon" pour le Versailles de Marie-Antoinette), le musée Condé et d'autres merveilles : meubles, tapisseries, 2ème plus grande collection de tableaux en France, des dessins inestimables.
J'ai trouvé que le jardinier en chef était très jeune. Il y avait un petit reportage qui le montrait en Hollande, à l'Hortus Bulborum, à la recherche de tulipes Rembrandt, atteintes d'un virus au départ, ce qui leur a donné des couleurs marbrées. Il cherchait aussi d'autres variètés très anciennes.

Il fut question de la tulipe mania.

Pour vous expliquer :

La tulipomanie ou la tulipe mania, en 1637. En effet, la tulipe est à l’origine de l’éclatement de la première bulbe spéculative de l’Histoire.
Plantons le décor ! Cette fleur nous provient du Kazakhstan et de la province chinoise du Xinjiang. L’empire ottoman lui dévouant déjà une passion démesurée, lui donne un nom : « tülbent », mot truc désignant un turban. De tülbent, le nom de cette fleur se transforme en tulipan puis en tulipe. Petit à petit, cette fleur envahit les jardins européens. On la signale à Vienne en 1559, puis en 1560 à Bruxelles et à Anvers. De là, naît un engouement extraordinaire pour le jardinage et l’horticulture, en particulier dans les Provinces-Unies.
Sa culture dans les actuels Pays Bas débute en 1593 sous l’influence du botaniste Charles de l’Ecluse. C’est à cet instant que la mode des tulipes prend forme et va considérablement marquer le XVIIème siècle. Des bourgeois fortunés en plantent dans leur jardin, le long des canaux dans les villes, de nouvelles variétés naissent chaque semaine,… La tulipe devient un article de luxe, symbole de richesse et de dépenses somptuaires.
Dès 1634, la passion pour la tulipe, la tulipomanie, fait littéralement envoler les cours de cette fleur. Les bulbes s’arrachent à prix d’or. En 1637, le seul coût d’un oignon peut atteindre la valeur de deux maisons ou encore quinze fois le salaire d’un artisan. Les vendeurs ont du mal a trouvés des acquéreurs, le marché fléchit, les cours s’effondrent. Le paroxysme de cette hystérie est atteint. La bulbe spéculative éclate.
Le krach de la tulipe restera longtemps un exemple à chaque problème économique du XVIIIème et XIXème siècle pour devenir l’exemple type du phénomène de la spéculation.

Ensuite, j'ai vu un reportage très émouvant sur les écuyères de Chantilly, forcées de rejoindre le Cadre Noir de Saumur pour 3 mois, le temps que les écuries soient refaites en partie.
Une sublime promenade à Zanzibar, ratachée à la Tanzanie, a clos l'émission.
On voit l'influence du prince Aga Khan, grand mécène pour Chantilly et Stone Town.

Vous pouvez, si vous avez des enregistreurs dvd ou autres ou si vous êtes insomniaques, revoir cette émission sur France 3, le 30 Octobre à 01h40 et le
3 Novembre à 02h35.

Bonne nuit à vous :biz:

Daphnee
29/10/2009, 18h17
Merci pour toutes ces précisions et merci aussi de nous avoir donné les dates des rediffusion, j'espère ne pas oublier d'ici-là, cette émission a l'air passionnante(comme souvent d'ailleurs!)

Sand2Bx
29/10/2009, 22h07
Vraiment, si j'en parle ici, c'est que j'ai été enchantée, comme souvent, par cette émission.

Mag10
30/10/2009, 09h56
Je l'ai regardée et j'ai adoré (comme toujours), avec un coup de coeur pour les écuyères. Les chevaux sont superbes et les cavalières ont une maîtrise de l'art équestre qui laisse rêveur.