PDA

Voir la version complète : Et tout ça, c'est parti d'un commentaire...



Mag10
03/05/2009, 15h20
On avait, dans l'temps, des chardons au même feuillage au bord des chemins... Mais c'était pas des Echinops... Mais pourquoi d'abord on ne voit plus le long des chemins de notre jeunesse les bleuets et autres centaurées, les coquelicots, le lin et tout plein d'autres plantes si chères à nos souvenirs de gosses, nos escapades et nos "j'm'en fous, j'irais quand même" ! Et tant pis si on s'faisait un peu "eng..." par les parents en rentrant... On avait piqué des pêches de vigne, du raisin, des cocottes de maïs, on avait fait du chewing-gum avec du blé... On était rassasiés de nos balades et on s'endormait vite ! Au lever, on avait pas la tronche en biais et c'était reparti pour un tour... Dis Copain, c'était ça la vie ? Moi, j'ai recommencé... Une ch'tiote virée dans les champs,la forêt, la nature; tu manges ce que tu trouves... Dommage que tu ne puisses plus boire au ruisseau... Bon j'arrête là le "remember" mais n'empèche que j'ai bien envie de mettre ce p'tit message sur le forum. Ouais, je vais le mettre !!! Eh les potes ! Et si qu'on r'faisait comme avant ?!! :) Vous vous en souvenez du p'tit ch'min ?

feerose
03/05/2009, 18h08
je te comprend moi aussi il m'arrives souvent de penser au bon temps ou je me promener dehors en toutes saisons ou je connaissais les coins de jonquilles sauvages de narcisses de beaux bleuets et autres marguerites quels bouquets magnifiques on faisait mais c'est vrai aujourd'hui on de trouves de moins en moins et je doit avouer cette epoque d'insoucience me manques parfois j'amene bien mes enfants a decouvrir les plaisir de mon enfance mais c'est plus tout a fait comme avant bis a toi mag 10

pervenche1
03/05/2009, 21h26
Et oui ou sont les brassées de tulipes sauvages que je cueillais, à quelques kilomètres seulement de Marseille, dans les champs de choux. Maintenant plus rien. Plus de bleuets, de marguerites dans les champs de blés, la seule chose qui nous reste ceux sont de beaux champs de Coquelicots, tapis d'un rouge flamboyant qui nous donne de baume au coeur le matin en allant travailler. Oui nous aussi, pourtant pas d'un grand âge, nous nous rappelons de notre enfance avec noltagie.

ariana
15/05/2009, 16h21
Et oui , où est il ce bon temps? Combien de virée avons nous fait à travers prés et champs, en mangeant les cerises , les pêches de vigne , et les raisins et en cueillant des brassées de fleurs sauvages aujourd'hui disparues . Sans oublier aussi les petits rendez-vous !!! Je parle quand même d'il y a 45 ans. Cela ne nous rajeuni pas en y réfléchissant , mais on était heureux .

zebulon
15/05/2009, 16h35
on est encore heureux ! non?
dans ma petite ville ,je n'ai jamais connu les brassées de fleurs en chemin ... mais j'admire encore les parterres de fleurs et là il y a des progrès immenses par rapport à mes vertes années !! les façades bien propres ...au lieu des murs sombres avec "defense d'uriner et de cracher " ecrit dessus ! (quoique desfois on pourrait le remettre ... )
cherchons encore ..on trouvera bien des choses positives de notre époque !! ne serai ce que ce site genial pour nous epancher !!

Mag10
15/05/2009, 21h50
Coucou Zeb, c'est le Chris à Mag !
D'accord avec toi, on est encore heureux quand on pense aux plus malheureux... Il me semble cependant qu'au fil des années, on se doit de nous en convaincre et de demeurer toujours optimistes et convaincants aux yeux des autres. Faut garder la "patate",et je demeure persuadé qu'on arrivera à changer le monde ! Et si comme tu le dis, un début de thérapie venait de ce forum ?!! On est volontaires !
Cela dit, on revoit depuis quelques années tout plein de fleurs sauvages sur nos accotements. Tout le monde semble y mettre du sien; restons confiants et vigilants, la nostalgie des derniers commentaires ne peut que nous y aider !
:biz:

legyptien
16/05/2009, 06h49
:)Arrête Mag tu me fais pleurer:'(.A te lire des souvenirs d'enfance ressurgissent.Tout ce temps passé dans les bois ,les prés,au abort des marres à contempler les trytons nager et ecouter les grenouilles volubiles.Que de parfums exquis durant mes heures d'escapade.Etant enfant j'étais toujours dehors à vivre avec la nature,à l'écouter,à la humer,à la voir poussée et à en profiter:je faisais un bouquet de fleurs sauvage que j'offrai à ma Mère.A mon époque la nature était "riche"de tout,aujourd'hui tout à changé;élasse:'(.Les parfums de fleurs ont un arrière goût de pollution et à cause d'elle certains végétaux sont malades.Heureusement que les "Jardipédiens":mdr:existent;attaché à cette nature,recréant, à notre propre échelle,un semblant de vie sauvage où serénité et paix se mélangent aux parfums subtiles d'une végétation luxuriante.

pharaon1
16/05/2009, 13h50
Et bien voilà, depuis que Bruxelles a donné l'autorisation aux agriculteurs de recultiver les terres en jachères, fini les champs mis en fleurs pour faire du couvert pour le gibier, avec le fédération des chasseurs et le conseil général. Nous avions même le droit de ceuillir un bouquet. L'on y trouvait des coquelicots, cosmos, bleuets et pleins d'autres fleurs des champs. Nous les passionnés, nous essayons de sauvegarder les espèces. Dans notre jardin, nous avons un massif avec des coquelicots, du Nièle des blès, consoude, viperine.

Mag10
16/05/2009, 17h15
Continuez à vous lâcher les Copains ! On est plus de 10 000 à nous être inscrits non ? ;)

soso
20/05/2009, 01h33
oui, moi aussi , je trouve que les fleurs sauvages reviennent, depuis que monsanto à été "saqué" sur son desherbant, on retrouve un peu de coquelicots, ( je suis dans le gers) et croyez moi le coquelicot, c'est vraiment un signe ...
a ++ !!