Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
vendredi 19 juillet 2019 Menu

Saison des amours chez les coccinelles

écrit par

Sortant d’un long hivernage, la coccinelle s’active au jardin dès que le printemps revient. Elle se gave de pollen, riche en protéines, pour se refaire une santé, puis n’a plus qu’une idée : se reproduire !

Environ 80 espèces de coccinelles vivent dans nos jardins. On les identifie grâce au nombre de points qu’elles portent sur le dos. Parmi les plus courantes, la coccinelle à sept points, facilement identifiable avec sa tête noire et les sept points qu’elle porte sur le dos. On la trouve sur les fleurs du jardin, les rosiers et les herbes sauvages, en quête de pucerons. La coccinelle à deux points est active, elle, surtout dans les arbres fruitiers, tandis que la coccinelle jaune à quatorze points fréquente le potager. Celle à vingt-deux points se nourrit de moisissures sur les plantes ; on la trouve souvent sur le pissenlit. Enfin, la petite coccinelle noire s’attaque aux pucerons et acariens des arbres fruitiers.

Une vie en raccourci

Sitôt sortie de l’hiver, la coccinelle pense à l’avenir ! C’est en plein vol qu’elle s’accouple, puis elle va disséminer ses œufs sous une feuille ou le long d’une tige, toujours à proximité d’une colonie de pucerons. Une opération qu’elle renouvellera plusieurs fois durant sa période de reproduction. Au bout de 5 jours, l’œuf devient larve et la larve se développe en à peine une vingtaine de jours. Après quoi, cette larve mature se fixe au végétal et se transforme en chrysalide. Au bout d’une semaine en sort l’adulte. Un adulte tout jaune qui prendra sa couleur définitive en 24 heures. Espérance de vie : 2 ans !

Dévoreuse de pucerons

La plupart des espèces de coccinelles, adultes comme larves, se nourrissent de pucerons. Une larve de coccinelle à sept points peut en manger jusqu’à 80 par jour en fin de croissance, et une adulte jusqu’à 100.

Attention à la coccinelle Harmonia, une coccinelle chinoise importée massivement dans les années 80 pour lutter contre les pucerons. Elle s’est beaucoup développée et, plus agressive et plus grosse, s’est parfois installée au détriment des espèces sauvages.

Pour avoir des coccinelles dans son jardin, nul besoin d’investir ! Il suffit de laisser se développer quelques colonies de pucerons sur les plantes et elles viendront spontanément. Ainsi, n’arrachez pas toutes les orties, ces petites bêtes les adorent…

Le saviez-vous ?

Le rouge est fort attractif pour ses prédateurs, en particulier les oiseaux. Alors, pour se défendre, la coccinelle exsude un liquide répulsif à l’odeur désagréable et au goût âcre. Il était utilisé autrefois pour calmer les rages de dents !


En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire