Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
mercredi 30 septembre 2020 Menu

Le plessage d’osier vivant, comme hier...

écrit par

Le plessage est une très ancienne technique de formation de haies (le plessis). Et le plessis d’osier vivant qui consiste à dénuder et infléchir de jeunes saules pour les tresser sur place en est la forme la plus accessible.

Le plessage de l’osier permet de réaliser sur n’importe quel terrain et à peu de frais une haie vivante. Les différentes variétés de saule s’y prêtent et sont gage au final d’une haie sans souci pendant de nombreuses années. En prime, un spectacle changeant au gré des saison.

La haie se construit à partir de brins de saules, boutures que l’on trouve aisément prêts à planter chez les osiéristes. Ces brins sont mis en terre puis tressés ; ils s’enracineront en quelques semaines puis se couvriront peu à peu de feuilles. La période de plantation idéale se situe de décembre à mars, hors gel.

Pas à pas

Sur le tracé de la clôture, désherbez et ameublissez le terrain sur 30 cm de profondeur. Tirez au cordeau et creusez des trous d’une trentaine de centimètres, espacés de 15 centimètres environ. Dans chaque trou, enfoncez verticalement 4 brins ensemble (ou 6 ou 8 si vous souhaitez un plessis plus résistant ou plus conséquent). Ne plantez que la moitié des brins seulement en début et fin de haie (soit 2, 3 ou 4). Arrosez bien. Prévoyez à l’extrémité de votre clôture un poteau de fixation ou plusieurs brins torsadés plantés ensemble qui serviront de poteau. Pour assurer l’assise de ce plessis, vous pouvez également mettre en place des piquets tous les 3 mètres et tendre deux fils, un à mi hauteur et l’autre en haut, pour assurer le bon maintien de l’ensemble.

Pour le tressage, commencez par la base en inclinant 2 brins vers la droite et 2 brins vers la gauche en les réunissant aux 2 brins du plan voisin à environ 20 cm de hauteur. Attachez par paire ces 4 brins avec un brin d’osier plus fin donc plus souple et permettant une attache avec un noeud (vous pouvez également utiliser du raphia). Puis continuez d’incliner ces doubles brins pour les attacher aux doubles brins des plans suivants, l’ensemble formant des losanges de taille régulière. Travaillez ainsi jusqu’au poteau de 5 à 6 brins torsadés sur lequel seront fixés les 4 derniers brins inclinés.

A la fin, rabattez en arrondi chaque brin sur le dernier fil de tension et fixez-le d’une brindille d’osier ou de raphia. Puis coupez les brins qui dépassent avec un sécateur en laissant une vingtaine de centimètres de sécurité afin que votre ouvrage ne se défasse pas. Pensez à arroser régulièrement et ne touchez pas à la structure si des branches sèchent ou des feuilles jaunissent au fil de l’été. Tout rentrera dans l’ordre avec l’automne et vous pourrez éventuellement récupérer une nouvelle pousse à plesser au printemps suivant.

Entretien

Arrosez régulièrement (2 fois par semaine la première année). Taillez avant la montée de sève (de décembre à février) pour maintenir à bonne hauteur et, éventuellement au printemps, pour éliminer les jeunes pousses afin de garder visible le dessin des croisillons. Au printemps également, désherbez minutieusement et paillez pour limiter mauvaises herbes et évaporation.


En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire