Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
Tuesday 25 June 2019 Menu

Hérissons : en sursis?

écrit par

Discret,
le hérisson s’invite au jardin et s’y nourrit de lombrics, limaces, escargots
et de toute sorte d’insectes. Véritable auxiliaire du jardinier, il est
pourtant menacé de disparition.

Le hérisson est une espèce protégée depuis 1981, et pourtant… Les automobilistes ne sont pas ses seuls ennemis. Le jardinier aussi ! Rien de pire pour ce petit mammifère carnivore que les produits anti-limaces, de même que les pesticides et herbicides (qui l’empoisonnent et détruisent sa nourriture). Autres dangers, les piscines dont il ne peut s’échapper ainsi que les fosses et autres puits qui sont pour lui de véritables pièges mortels. Si bien que si, dans de bonnes conditions, un hérisson peut vivre 10 ans, d’après les statistiques, la plupart vivent 2 ans en moyenne, une durée qui ne cesse de se réduire. On estime actuellement à 20 % les bébés qui meurent avant d’avoir quitté le nid. Et nombre de survivants ne dépasseront pas un an.

Aidez-les à survivre

Heureux ceux qui ont la chance d’avoir des hérissons dans leur jardin ! Il faut tout faire pour aider ce protecteur naturel de vos plantations. Proscrivez tout produit toxique. Installez des rampes dans toutes les fosses (dont les piscines) pour qu’ils puissent en sortir et des grillages devant les soupiraux. L’hiver, laissez un tas de feuilles et de branchages qui pourront leur servir pour fabriquer un nid et déposez gamelles d’eau et de croquettes ou pâtée pour chats afin qu’ils se restaurent.

Un animal nocturne

Le hérisson est un animal nocturne, aussi, si vous trouvez un hérisson en plein jour, c’est qu’il y a un problème : mettez des gants de jardin et récupérez-le pour le mettre à l’abri de la lumière. S’il vous semble affaibli et déjà assailli de mouches, chassez celles-ci et ôtez les éventuels asticots et oeufs à la pince à épiler. Donnez-lui à boire de l’eau (jamais de lait). Selon les responsables du Sanctuaire des hérissons qui récupèrent les hérissons blessés ou malades, il y a de grands risques que l’animal soit infecté de vers pulmonaires. Il faut alors le vermifuger avec un produit à base de lévamisol. Le plus couramment employé est le Capizol, dosage 1 ml pour 750 g de poids à mettre dans la nourriture et à renouveler 3 semaines après, à raison de 3 fois dans l’année.

Vermifuge et antipuces

Dans tous les cas, vermifuger un hérisson (en mettant le vermifuge sur de la pâté pour chat) lui assure des années de vie supplémentaires. On peut également mettre sur son cou, une goutte (pas plus) d’une pipette d’antipuces.

Une fois la forme retrouvée, relâchez-le la nuit en laissant pâtée ou croquettes à sa disposition. S’il s’agit d’un jeune hérisson, mieux vaut le nourrir jusqu’à ce qu’il ait grandi et qu’il pèse au moins 400 grammes (au printemps ou en été) ou au moins 600 grammes (à l’automne et en hiver car il a besoin de peser davantage pour hiberner).

Et dans tous les cas, vous pouvez contacter le Sanctuaire des hérissons* ou le centre de protection et de sauvegarde de la nature le plus proche.

*Sanctuaire des hérissons- 7, rue de la Noye- 80440 Fouencamps- Tél. 03 22 09 21 03- www.herisson.nom.fr

 

 



En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire