Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
Wednesday 22 May 2019 Menu

En quête de libellules

écrit par

Si elles sont encore nombreuses à peupler étangs, marais, tourbières ou prairies humides, les libellules souffrent de la dégradation de leurs milieux naturels. Observations et inventaires sont en cours pour les préserver.

Les milieux humides jouent un rôle primordial dans la régulation de la ressource en eau, l’épuration et la prévention des crues. Ils abritent aussi de nombreuses espèces végétales et animales dont une grande variété d’odonates (libellules et demoiselles). Mais ces milieux humides tendent à régresser, voire disparaître, menacés par la rectification des cours d’eau, l’aménagement des berges, le développement de la végétation, la pollution, la baisse du niveau d’eau… Si bien que nombre d’espèces de libellules sont menacées d’extinction. Aussi un Plan national d’actions (PNA) en faveur de 18 espèces d’entre elles a été mis en place sur l’ensemble de notre territoire. Ce Plan dont le but est la préservation des odonates et de leurs habitats passe par leur étude puis la prise en compte de cette étude par les responsables des politiques publiques d’aménagement.

Naturalistes, à vos carnets !

Au niveau national, ce PNA repose sur le réseau des naturalistes bénévoles et sur des structures professionnelles, dont les réseaux de gestionnaires d’espaces protégés.

Sur le terrain, à chacun d’observer. L’observation permet d’améliorer les connaissances sur la répartition des espèces, de mieux comprendre la structure et le fonctionnement des libellules et d’avoir une meilleure évaluation des milieux humides nécessaires à leur développement. Ces éléments d’information sont indispensables, ensuite, pour gérer au mieux les milieux naturels afin de favoriser le maintien d’habitats propices à l’établissement de ces insectes.

Ce PNA, lancé en 2011 par le Ministère en charge de l’Écologie, devrait se poursuivre sur certains secteurs jusqu’en 2017. Il est animé par l’Office pour les insectes et leur environnement (Opie) avec le soutien de la Société française d’Odonatologie (SfO).

Pour tout renseignement sur le Plan national odonates et ses déclinaisons régionales : xavier.houard@insectes.org.

Contacts régionaux sur le site internet : http://odonates.pnaopie.fr/plans-regionaux/


En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire