Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
vendredi 19 juillet 2019 Menu

Gare à la mouche de la cerise !

écrit par
La mouche de la cerise  peut ruiner la production de votre cerisier. Si vous l’apercevez, il est […]

La mouche de la cerise peut ruiner la production de votre cerisier. Si vous l’apercevez, il est peut-être encore temps de la piéger.

 

Carte d’identité

La mouche de la cerise (rhagoletis cerasi) est un petit insecte de 3 à 5 mm, reconnaissable à ses ailes transparentes rayées et à sa tache jaune entre le thorax et l’abdomen. Elle apparaît de mai à juillet pour pondre ses œufs sur les cerises, quand celles-ci commencent à mûrir.

Chaque mouche pont entre 50 et 80 œufs et choisit une cerise pour chacun d’eux. L’asticot se développe dans le fruit pendant 30 jours avant d’en sortir pour tomber à terre où il hibernera sous forme de pupe de un à trois ans. Les cerises touchées ont un goût désagréable, et s’il fait chaud, pourrissent sur l’arbre.

 

Que faire en cas d’attaque ?

Il existe des pièges à glue de couleur jaune à placer sur l’arbre quand les cerises passent du vert au jaune. Comptez trois à dix pièges selon la taille du cerisier. Les capsules de phéromones sont une autre option.

Si les cerises sont contaminées, il faut vous en débarrasser avant que les vers ne tombent sur le sol pour hiverner. Cueillez vos cerises et jetez-les avec les déchets (et non au compost). En début d’hiver, vous pouvez aider les oiseaux du jardin à vous débarrasser des pupes en travaillant la terre sous l’arbre.

 

À savoir

Les variétés précoces comme « Burlat » ne souffrent pas des attaques de la mouche de la cerise car leurs fruits sont rouges avant la période de ponte.

En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire