Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
dimanche 17 février 2019 Menu

Les bons trucs anti-sècheresse

écrit par

Nous avons tous envie d’été et de longues journées ensoleillées. Les fleurs aussi en tirent profit. Mais il arrive que la sècheresse s’en mêle. Alors mieux vaut anticiper, en adoptant les bonnes plantes et les bonnes pratiques.

Optez pour des plantes qui résistent à la chaleur

De nombreuses plantes résistent à la chaleur et à la sècheresse, plantes fleuries (bignone, jasmin étoilé, céanothe, ciste, fremontodendron, lavande, lantana, pelargonium, perovskia, potentille, pourpier…, et de nombreuses vivaces, agapanthe, euphorbe, gaura, nepeta, sedum…) ; ou fruitiers, agrumes, arbousier, olivier… ; ou encore aromatiques (laurier, myrte, romarin, santoline, sauge, thym…). Le plus souvent, leur feuillage ont des stratégies très au point : étroits, coriaces, soyeux ou argentés, ce sont de vrais isolants thermiques ; d’autres, charnus, stockent l’eau. Malgré tout, les végétaux cultivés en pot sont plus sensibles aux excès de température et au manque d’eau que ceux installés en pleine terre, des précautions s’imposent.

Préférez de gros pots

Un gros pot signifie davantage de terre donc une meilleure protection contre la chaleur et la sècheresse. Vérifiez qu’il est muni de trous de drainage, sinon, faites-en. Evitez les pots de couleur foncée qui captent la chaleur. Si vos pots sont en métal ou en plastique, les racines risquent d’avoir un coup de chaud ; alors prévoyez un cache-pot en osier ou en rotin, ou enveloppez-les dans de la toile de jute. Si vos pots sont en terre cuite, faites de copieux arrosages car la terre cuite en absorbe une partie.

Ne lésinez pas sur la qualité du terreau

Installez les plantes dans un substrat de bonne qualité, bien adapté à leurs besoins. Les terreaux de mauvaise qualité se dessèchent souvent très rapidement et se réhydratent mal. Pour les plantes gourmandes ou appréciant un sol consistant, optez pour des terreaux enrichis en argile, en fumures organiques… La plupart des végétaux supportant la sécheresse (méditerranéennes, cactées, succulentes..) apprécient les substrats bien drainants, allégés avec du sable, de la vermiculite, de la pouzzolane…

N’oubliez pas les perles d’eau

Lors de la plantation, incorporez au terreau des perles d’eau. Ces petits grains de polymères au fort pouvoir hydro-rétenteur (ils absorbent de 100 à 300 fois leur volume initial) permettent de diminuer de moitié les arrosages et restituent l’eau progressivement, évitant à la terre de se dessécher. Comptez 1 g de perles d’eau pour 1 l de terreau. Efficaces quelques années, ils se dégradent naturellement dans la terre.

Paillez ! Un sol nu se dessèche vite. Couvrez-le avec des paillis minéraux ou organiques, paillettes de lin, écorces ou coques de cacao. Ces derniers, en outre, enrichissent le terreau en se décomposant.

Arrosez en deux temps. Arrosez le soir à la fraîche, en deux fois, à 30 mn d’intervalle. La première fois, l’eau gonfle la terre rétractée, la seconde fois, l’eau entre en profondeur. Et surtout arrosez au pied en évitant de mouiller les feuillages pour limiter les maladies. Sur une terrasse, augmentez l’hygrométrie ambiante en arrosant la terrasse, en cas de forte chaleur.

Vous partez en vacances ?

Regroupez vos potées de façon à limiter les effets du soleil et du vent. Installez-les dans un coin abrité, à défaut, prévoyez un écran filtrant à proximité : bande de bruyère, canisse, treillage en osier, toile tendue… Sur une terrasse ou un balcon, regroupez-les. Comme dans un massif, placez les plus petites devant et les plus hautes derrière, ces dernières assurant l’ombrage aux petits pots qui sèchent plus vite. Si possible, prévoyez des plateaux de terreau très humide sur lesquels pour placerez les plus petites potées.


En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire