Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
lundi 14 octobre 2019 Menu

Limiter les plantes les plus allergènes…

écrit par
Le retour du printemps sonne le retour des allergies au pollen. Arbres, plantes à haies ou à massifs, […]

Le retour du printemps sonne le retour des allergies au pollen. Arbres, plantes à haies ou à massifs, graminées, sachez identifier et si possible éviter les plantes les plus allergènes…

Rhinites, crises d’asthme et autres conjonctivites, près de deux personnes sur dix auraient la vie en plein air gâchée par l’allergie aux pollens. Pourtant, sur les milliers d’espèces utilisables au jardin, peu d’entre elles ont un pollen allergisant. Manque de chance, les essences allergènes sont très fréquentes dans nos jardins et espaces verts !

Les arbres et arbustes en ligne de mire  

Le Bouleau blanc (Betula pendula), très commun, émet de grandes quantités de pollens dispersés par le vent en avril et mai. Vous pouvez le remplacer par un micocoulier (Celtis occidentalis) mais aussi des malus, des pyrus ou des prunus d’ornement.

Le noisetier (Corylus) émet des grains de pollen facilement dispersés par le vent en février et en mars. Plantez-le au jardin et en haie mélangée, mais en faible quantité. Remplacez-le si besoin par le lilas ou le sureau.

Certaines espèces de cyprès sont très allergènes (Cupressus arizonica et C. sempervirens). Leur pollen est abondant dès janvier pour le premier et jusqu’en avril pour le second. Vous pouvez les remplacer par des espèces de cyprès moins allergisants (C. leylandii, C. arizonica blanc…) ou encore par un if.

Moins plantés dans les jardins en raison de leur grand développement, les platanes et les chênes sont aussi très allergènes.

Du côté des herbes allergisantes…

L’ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia) fait l’objet d’une surveillance particulière et d’une lutte systématique par arrachage. Cette plante invasive qui colonise les friches et terrains vagues fait partie des plantes les plus allergisantes. (www.ambroisie.info)

La pariétaire (Parietaria judaica) qui pousse sur les murs et les décombres, dans la moitié Sud de la France est une plante très allergène, de même que le ricin, souvent utilisé dans les massifs des espaces verts.

Parmi les pollens les plus allergisants,  ceux de graminées (Poacées) sont aussi en bonne place. Pour limiter l’impact des espèces à gazon, il suffit de tondre les pelouses régulièrement. Quant aux graminées ornementales, mieux vaut choisir des espèces qui fleurissent peu ou rarement.

Sachez enfin que si l’allergie aux pollens est la plus fréquente, d’autres types d’allergies aux plantes vous guettent, comme les allergies de contact avec des plantes de la famille des astéracées, des apiacées ou des primulacées. Les effets de la Berce du Caucase qui provoque des photo-dermatoses (irritations cutanées aggravées par le soleil) sont bien connus.

Si vous voulez conserver vos plantes et ne souhaitez
pas porter des lunettes et un cache nez, des gants, des pantalons et des
manches longues, consultez vite un allergologue 

En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire