Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
vendredi 19 juillet 2019 Menu

Les fruitiers formés, décoratifs toute l’année

écrit par

Plaqué contre un mur, le palissage des fruitiers dont les branches sont guidées sur des fils de fer et des lattes de bois a bien des avantages. Pratique et esthétique, il permet de planter un maximum d’arbres dans un minimum de place et habille à merveille les vieilles pierres en créant autant de sculptures végétales.

Planté à 50 cm du mur, en plein soleil et à l’abri du vent, l’arbre est mieux protégé des intempéries, avec des branches bien ventilées et ensoleillées, moins soumises à l’humidité. Il est ainsi moins sujet aux maladies cryptogamiques telles que la tavelure, l’oïdium,… et produit plus vite qu’un fruitier de forme naturelle. En prime, surveillance (et traitements éventuels) et cueillette sont facilitées. Le spectacle est permanent : fleurs, fruits, couleurs d’automne et graphismes des branches en hiver. Les arbres palissés sont décoratifs toute l’année.


Optez pour des arbres déjà formés

Le palissage est très technique et s’élabore lentement, au rythme de la croissance ; il nécessite un suivi et une taille minutieuse de l’arbre pour répondre à une symétrie parfaite : cordon simple ou double, fuseau, U ou les deux U l’un dans l’autre… Le plus simple est d’opter pour des arbres déjà formés, ils vous donneront plus vite de généreuses cueillettes. Les soins à donner, surtout la taille, s’en trouvent aussi très simplifiés car la charpente est déjà formée. Et comme ils sont d’un encombrement réduit, ils trouvent place dans tous les espaces, jardin des villes, jardin des champs et même au balcon.


Mises en scène dans l’air du temps

Le graphisme de ces fruitiers crée des ambiances particulières que vous pouvez facilement accentuer. Verger d’antan, jardin de curé…ces atmosphères décoratives et gourmandes sont à la mode et se marient avec de nombreuses plantes compagnes (petits fruits, légumes du soleil, graminées, aromatiques, petits arbustes à feuillages, rosiers anciens, vivaces bon enfant comme campanules, iris, pivoines, asters, anémones du Japon…) sans oublier les accessoires : collection d’arrosoirs en zinc, vieux outils ou objets décoratifs en matériau naturel comme le bois, la pierre et la terre cuite.

Un balcon (ou une petite terrasse) peut être mis en scène et prendre l’allure d’un verger miniature en optant pour des espèces et des formes se plaisant en pot. Il est alors possible de marier des formes palissées avec des fruitiers nains.


Vrai ou faux ?

C’est La Quintinie, jardinier de Louis XIV, qui aurait inventé la technique du palissage afin de produire de longues et belles récoltes pour son roi. Fable ou vérité ? Qu’importe. Disons qu’il a su superbement tirer partie de cette technique en affinant les connaissances sur la taille et sur le rôle de la sève dans la croissance et la fructification.

En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire