Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
vendredi 24 mai 2019 Menu

Poussez le portillon

écrit par

Bien souvent porte d’entrée d’une propriété, complément du portail plus compliqué à ouvrir, le portillon s’harmonise avec lui. Mais il peut jouer en solo au fond d’un jardin ou entre deux espaces verts, porte ouverte sur les champs, séparation légère qui évite au chien de s’enfuir et oblige le visiteur à s’annoncer. De sa fonction dépendra le choix de sa forme et de sa hauteur.

Si le portillon ouvre le jardin sur la rue, s’encastrant entre deux murs ou dans le prolongement d’une clôture, il doit réellement faire barrière aux intrus et doit être bien sécurisé. S’il vient en plus d’un portail ou d’une porte de garage, il vous faudra choisir dans la même gamme, le même matériau. Soyez attentifs toutefois aux règlements de co-propriété ou autres règles locales qui peuvent moduler votre choix.

 

Les matériaux

Pour clore véritablement votre domaine, un portillon, en métal, aluminium ou fer forgé, suffisamment haut, et au soubassement plein, remplit d’emblée cette fonction. La partie haute, décorative, peut être très aérée, et la traverse supérieure dotée d’éléments (pointes le plus souvent) qui la sécurisent en rendant son franchissement difficile. Le fer forgé, en particulier, est encore travaillé de façon artisanale, et se prête à de petites merveilles sur mesure, faites pour durer des siècles.

En bois ou en PVC, mieux choisir des panneaux pleins qui masquent la vue. Le bois a toutefois l’avantage sur le PVC de pouvoir être peint donc de changer de couleur à loisir et de pouvoir être réparé sans problème.

 

Faites le vous-même

Lorsqu’il est à l’intérieur de la propriété, le portillon a davantage valeur symbolique et décorative. Si vous êtes un tant soit peu bricoleur, faites-le vous-mêmes. Vous en trouverez tous les éléments en grande surface de bricolage, depuis les poteaux de soutien de section carrée jusqu’aux lames verticales, sans oublier les traverses et l’écharpe, c’est-à-dire la structure en Z qui soutient l’ensemble. Sortez votre mètre et faites un schéma préalable. Choisissez la largeur de planche qui vous plaît, mais ne lésinez pas sur l’épaisseur pour éviter toute déformation. N’oubliez ni les vis pour l’assemblage, ni les deux gonds pour relier le ventail au poteau. Une targette coulissante pourra être installer pour assurer la fermeture.

En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire