Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
vendredi 19 juillet 2019 Menu

Vite, semez les bisannuelles

écrit par

Tout au long de l’été, semez les bisannuelles. Trop souvent délaissées, fleurant bon les jardins de grand-mère, elles se contentent de peu et assurent le spectacle après la floraison des bulbes et avant celle des roses.

 

Myosotis, muflier, campanule carillon, oeillet de poète, sauge sclarée, mauve musquée, pavot d’Islande, scabieuse, vipérine… Les bisannuelles forment une légion colorée et variée de petites fleurs follettes qui, une fois installées au jardin, le colonisent joyeusement.

Ces plantes ont besoin de deux saisons pour accomplir leur cycle de végétation, soit de la graine semée à la production de nouvelles graines. Ce cycle accompli et leur progéniture assurée, elles meurent.

Alors, semez-les vite, vous les mettrez en place avant l’hiver (après dans les régions froides !) pour en profiter au printemps ; leurs graines profiteront de la chaleur de la terre et de l’humidité de la nuit pour s’épanouir.


Semis, mode d’emploi

Vu la multiplicité des espèces et des variétés, le semis permet au jardinier de bien choisir formes et couleurs, en les distinguant des mauvaises herbes lors de la levée. Rien de difficile. Cependant, comme ces semis se font en été, n’oubliez ni l’arrosage, ni l’ombrage, car la brûlure du soleil pourrait leur être fatale. Les semis se font…

- en caissettes dans un mélange de terre composé de terreau de rempotage et de sable gris de rivière (2/3 + 1/3). Mêlez les plus petites graines à du sable pour assurer un semis régulier. Tassez doucement avec le plat de la main, recouvrez très légèrement du mélange de terre tamisé et arrosez en pulvérisant pour ne pas enfoncer les graines. Installez à l’ombre. La levée se fait en 8 à 15 jours. Éclaircissez avec une petite pince, puis quand les jeunes plants ont deux vraies feuilles, repiquez-les en godets ou en pépinière.

- en godets : c’est la meilleure option pour les chardons et pavots qui n’aiment pas le rempotage. Même technique et même mode d’arrosage que précédemment.

- en pépinière de pleine terre, pour les plantes de croissance rapide, en éclaircissant bien après la levée (à 5 cm au bout d’un mois et 2e éclaircie à 10 cm au bout de 2 mois).

- en place après avoir ameubli et égalisé la terre. Semez clair et recouvrez d’une fine couche de terreau + sable. Passez le plat du râteau et arrosez en pluie fine. Délimitez bien l’emplacement et 10 jours après la levée, éclaircissez ; et recommencez au bout d’un mois.


La bonne idée

Après la première année de floraison, pour disperser vos bisannuelles, broyez les tiges sèches (porteuses de graines !) là où vous souhaitez les voir s’épanouir et enterrez le tout superficiellement d’un coup de griffe ou  de râteau. Parfait pour installer un couvre-sol de myosotis dans un coin ingrat du jardin…

Koti

En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire