Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
vendredi 19 juillet 2019 Menu

Broyeurs : le bon choix

écrit par

En réduisant en copeaux les déchets de coupes du jardin, le broyeur vous évite la corvée de déchetterie et donne une seconde vie aux végétaux réutilisés en compost ou paillis. Pour que cet outil précieux vous donne toute satisfaction, veillez à faire un choix éclairé.


Électrique ou thermique ?

Pour un usage occasionnel et un petit jardin, les appareils électriques à brancher sur secteur semblent mieux adaptés. Plus la surface est importante plus il devient utile de pouvoir se déplacer sans être contraint par la longueur du fil électrique. Un broyeur thermique ne pose pas ce genre de problème, mais son poids peut se révéler handicapant, à moins qu’il ne soit équipé de roulettes. En outre, même si certains concepteurs ont fait de gros efforts pour limiter le volume sonore, il reste plus bruyant que le précédent. Finalement, électrique ou thermique, c’est surtout de la puissance du moteur que dépend son efficacité. En deçà de 2000 watts, le broyeur risque de manquer de souffle pour venir à bout de sa mission.


Coupe ou broyage ?

Il existe deux systèmes de broyage selon le but recherché. Le plateau de coupe, ou plateau porte couteaux, hache finement les végétaux au moyen de lames, et le rotor les écrase et les broie sur une contre-lame. La vitesse de rotation des lames doit également être prise en considération dans le choix de l’appareil. Plus celle-ci est rapide, plus la taille est fine. Le diamètre de coupe autorisé lui, ne varie pas. Il est de 3,5 à 4,5 cm maximum quel que soit le système. Pour être sûr de ne pas vous tromper, il est recommandé de ne mettre dans le broyeur que des branches que vous pouvez couper avec un sécateur. Des sections trop importantes risquent de provoquer le blocage de l’appareil. Même chose avec des végétaux trop secs. Il est d’ailleurs préférable de procéder au broyage dans la semaine qui suit la coupe.


Les astuces en plus

Plusieurs fonctions sont bienvenues pour vous faciliter l’usage. C’est le cas du débrayage automatique et de l’inversion de rotation qui permettent de débloquer le broyeur et de d’ôter les éventuels bourrages.

Autre astuce : la présence d’une ouverture latérale pour dégager les grosses branches. Notez également qu’un système anti-vibration apporte un vrai confort. Assurez-vous enfin que votre appareil pleut se plier pour se ranger facilement et qu’il dispose d’un bac.


Protection maximum

La chambre de broyage est surmontée d’une goulotte qui permet de faire glisser les végétaux. Préférez les modèles équipés de protections souples à l’embouchure pour éviter les éclats. Bien que la goulotte guide les branches, il vous faudra néanmoins appuyer pour faciliter l’opération. Certains broyeurs sont pourvus de poussoir. Le port de lunettes de protection et de gants est vivement recommandé.

Kukka

 

En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire