Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
jeudi 18 avril 2019 Menu

Modifier son jardin... pour le rendre plus 'écologique'

écrit par
Si c’était à refaire, votre jardin aurait-il autant d’allées à désherber, de plantes à biner et de gazon à tondre et à arroser ? Nombre de jardins conçus il y a quelques années sont difficiles à entretenir de façon écologique. Il n’est jamais trop tard pour le modifier, tout en douceur…

Si c’était à refaire, votre jardin aurait-il autant d’allées à désherber, de plantes à biner et de gazon à tondre et à arroser ? Nombre de jardins conçus il y a quelques années sont difficiles à entretenir de façon écologique. Il n’est jamais trop tard pour le modifier, tout en douceur…


Limiter les zones à désherber

Les larges allées gravillonnées  ne peuvent être nettes qu’à force de désherbants ou de ratissages très réguliers.  Le mieux est de limiter le nombre et la largeur des cheminements.  Optez pour des dalles scellées qui ne laissent pas pousser l’herbe, des pas japonais ou encore des allées enherbées, mais qui devront être tondues régulièrement ou encore des allées couvertes d’un épais paillage.


Remplacer le bêchage par du paillage

Pour éviter le bêchage et le désherbage des massifs d’arbustes et de vivaces, paillez-les en couche épaisse une à deux fois par an. Au pied des arbres, plantez des plantes couvre-sols : rosiers, millepertuis, alchémilles… En plus, les feuilles tombées au cœur des massifs apporteront de l’engrais et n’auront pas à être ramassées.


Apporter de la vie et de la diversité

Vous devrez limiter les zones à tondre. Réservez le gazon ras aux zones proches de la maison. Ailleurs, semez une prairie fleurie et préservez des cheminements  à la tondeuse. Les bordures et les haies qui ne comportent qu’une seule espèce, offrent un habitat très pauvre aux animaux. Pourquoi ne pas replanter au milieu et de place en place, quelques variétés différentes en privilégiant les plantes vivaces, à baies, riches en pollens…  
Ayez l’œil, au pied de votre haie poussent souvent des graines d’églantier, if, cotonéaster, mahonia… D’ailleurs un simple tas de branches et de compost peut se transformer en intéressant piège à graines venues ‘du ciel’ (merci les oiseaux !). Vous accueillerez du même coup une foule d’insectes et d’animaux utiles. 


Recycler et récupérer

Installer un récupérateur d’eau sur une descente de gouttière permet d’avoir assez d’eau pour arroser les semis et les jeunes plantations. Recycler les déchets est facile et rentable. Ne mégotez pas sur l’achat de composteurs et d’un broyeur. Vous aurez gagné à la fois de l’amendement et du terreau gratuit et en quantité.


Un autre regard

Dans leur milieu naturel,  les plantes poussent à la place qui leur est le plus favorable. Elles vivent en pleine terre et non en pots.  Les prédateurs, pucerons ou maladies, finissent souvent par disparaître, eux-mêmes limités par d’autres organismes.

Pour rendre votre jardin plus naturel, il suffit souvent d’ouvrir les yeux et d’observer la nature, pour mieux s’en inspirer….

 

En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire