Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
jeudi 22 août 2019 Menu

Les iris

écrit par
Massif d'iris au Parc Floral de Paris, France

Je vais vous présenter dans cet article, entre-autre, la classification plutôt difficile à démêler des iris, vu sa complexité. J’espère qu’il va vous permettre d’y voir un peu plus clair. Bonne Lecture !

L’iris réunit plus de 200 espèces vivaces rhizomateuses ou bulbeuses prisées pour leurs floraisons particulières.


Les iris rhizomateux


Ils comprennent 3 groupes :

  • Les iris à barbe (ou pogoniris) présentent des poils sur les trois sépales retombants. Ils demandent un hiver froid et un été sec. Ils sont très rustiques et aiment le soleil.

    On distingue 3 sections communes de floraison de fin de printemps. Ils aiment un sol plutôt calcaire, pauvre et bien drainé et apprécient le soleil dans un climat tempéré. Leurs graines sont dépourvues d’arille:


    Et 4 sections rares :

    • Section Oconcyclus : Graines à arilles. Fleur solitaire. Ils aiment le plein soleil dans un sol bien drainé. Ils apprécient une période de dormance au sec après la floraison, en été et au début de l’automne. Ils n’aiment pas beaucoup la pluie, préférez donc les planter en serre ou sous châssis.
    • Section Regelia : Graines à arilles. Ils portent 2 fleurs par tige. Ils aiment un sol calcaire et apprécient une période de dormance au sec après la floraison.
    • Section Regeliocyclus : hybride entre la section Oconcyclus et Regelia
    • Section Arilbred : hybride entre les 3 dernières sections et d’autres iris à barbe de sections communes.
  • Les iris sans barbe (ou apogoniris) sont également très rustiques et aiment le soleil. Ils présentent des longues feuilles étroites.

    On distingue plusieurs groupes dont les suivants sont les plus répandus :

    • Iris Pacific Coast : Ils préfèrent un sol acide ou neutres avec de l’humus et apprécient le soleil ou la mi-ombre.
    • Iris Spuria : Ils préfèrent un sol bien drainé, frais et riche et apprécient le soleil ou la mi-ombre.
    • Iris de Sibérie : Ils aiment tout type de sol frais.
    • Iris Laevigata: Ils poussent au bord ou dans l’eau.
    • Iris Louisiana : Iris persistant. D’origine, ils sont d’eau ou de marécage mais peuvent tenir au jardin s’ils sont bien arrosés.
    • Les iris à crête ou iris Evansia :présentent une crête à la place de la barbe. Ils aiment un sol riche et humide. Ils apprécient également un climat humide.


Les iris bulbeux

Ils sont rustiques, aiment le soleil, un sol frais en hiver et un sol sec en été.

Ils se divisent en 3 groupes :

  • Les Juno sont de cultures difficiles.
  • Les Reticulata (Iris réticulés) sont également difficiles à cultiver. Ils aiment le soleil, un sol bien drainé et humifère et apprécient de ne pas être étouffés par d’autres plantes. Ils sont principalement destinés aux jardins de rocaille. Ils sont de floraison précoce (février, mars).
  • Les Xiphium (Iris de Hollande) sont plus facile à cultiver. Ils aiment le soleil et apprécient un sol bien drainé et légèrement calcaire. Plantes de plus grande taille (40 à 60 cm), elles sont le plus souvent destinées à être utilisé comme fleurs coupées.


Petits conseils 

  • Plantation

    • Les iris à bulbe seront plantés en automne et les iris à rhizome de juillet à septembre.
    • Enfoncez légèrement les rhizomes en laissant leur face supérieure visible pour éviter tout pourrissement.
    • Pour permettre aux iris de vivre plus longtemps, plantez-les sur un dôme d’environ 15 cm pour permettre à l’eau de s’écouler plus facilement.
  • Multiplication

    Multipliez par division de bulbe ou des rhizomes en fin d’été ou par semis en automne. (Les cultivars ne seront multipliés que par division)
  • Entretien

    • Arrosez une fois par semaine en été sauf les iris japonais qui, eux, sont irrigués en permanence et les iris Louisiana qui devront être arrosés une fois par jour en été.
    • Les tiges florales seront coupées à environ 10 cm du sol après la floraison et les feuilles, quant à elles, seront coupées au début de l’automne.
    • En hiver, Pensez à protéger les iris avec des écorces broyées entre les plants.
  • Maladies et parasites

    • Les iris peuvent être victime d’un trop plein d’engrais, ils ne produiront alors que du feuillage et s’affaibliront.
    • L’hétérospirose est un champignon responsable de tâches sur le feuillage. Pour l’évitez, n’arrosez pas les feuilles. Si le champignon est déjà là et pour éviter la contagion coupez et brûlez les feuilles atteintes
    • Les rongeurs : si vous pensez que votre jardin peut-être la proie de ces petits animaux, pensez à planter les bulbes dans des poches grillagées.
    • La chenille verte (pratiquement invisible) : s’infiltre dans les boutons floraux pour les dévorer en une journée. Il faudra alors, détruire les iris attaqués pour éviter toute reproduction.
    • Les escargots et les limaces : Ils attaquent également les boutons floraux. Une soucoupe de bière les attirera autre part.
    • Les nématodes : sont des vers microscopique qui attaquent le système vasculaire de la plante. Les feuilles seront verte-jaunes avec une extrémité brune. Vous pourrez alors planter des soucis aux pieds des iris, qui produisent des racines qui agissent comme une barrière de protection.
    • Les pucerons : qui sectionnent les tiges et les feuilles. Pour les éloignées rien de tel que le marc de café ou les larves de coccinelles.

      Pour éviter au maximum toute maladie, pensez à bien préparer les sols, à bien les drainer, à bien nettoyer les massifs et à bien stériliser vos outils.
En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire