Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
jeudi 23 mai 2019 Menu

Jardiner avec la lune

écrit par (rediffusé le mercredi 31 décembre 2014, 15:11 )

Les cycles lunaires sont réputés pour influencer l’état des végétaux qui nous entourent. Apprenez à en faire vos alliés !

Selon les techniques traditionnelles de jardinage et d’agriculture, la course de la lune dans le ciel induit des périodes plus ou moins favorables pour les différents travaux extérieurs. Le cycle lunaire synodique se base sur la durée nécessaire à la lune pour faire le tour de la terre et rattraper le soleil. Il dure 29 jours, 12 heures et 44 minutes. Facile à observer, il est indiqué dans tous les calendriers. Ses deux périodes principales – lune croissante et lune décroissante – s’articulent autour de la pleine lune, une phase à éviter pour les travaux de jardinage.


La lune croissante : entre la nouvelle lune et la pleine lune.

A cette période, les végétaux gagnent en vitalité et en résistance. C’est le moment idéal pour effectuer les semis et les plantations des plantes que vous souhaitez vigoureuses. Au verger, plantez les arbres fruitiers et taillez les arbres faibles. Récoltez les légumes et légumes-fruits, cueillez les fleurs et les plantes médicinales : tous se conserveront plus longtemps qu’en lune décroissante.


La lune décroissante : entre la pleine lune et la nouvelle lune

A l’opposé de la lune croissante, cette période convient aux semis et plantations dont vous voulez limiter la vigueur, dans un sol riche, par exemple. C’est le moment de tailler les arbres vigoureux, mais aussi de récolter les fruits qui seront plus parfumés. Vous pouvez également en profiter pour fertiliser votre sol.


Premier ou dernier quartier ?

Pour savoir s’il s’agit du premier ou du dernier quartier, observez la lune et associez-y un trait vertical imaginaire. Vous visualisez un « p » ? Il s’agit du premier quartier. Vous voyez un « d » ? C’est donc le dernier quartier.

En cours de chargement...

Ajouter un commentaire

Vous devez vous pour pouvoir laisser un commentaire