Inscrivez-vous gratuitement
pour recevoir les newsletters gratuites et profiter des
avantages des membres
dimanche 07 mars 2021 Menu
Page 1 sur 7 12345 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 61
  1. #1
    Date d'inscription
    avril 2011
    Localisation
    Aquitaine
    Messages
    1 186

    Les oiseaux de bonheur

    S'agissant des hirondelles, et puisqu'il sera question de la place que nous leur faisons ou ne leur faisons pas, je place ces considérations concernant, au fond, un certain mode de vie dans 'culture'.

    J'ai l'honneur et le bonheur d'héberger et abriter des hirondelles de campagne sous mes toitures. Un couple précurseur m'a élu protecteur en avril 1986 , j'ai tout de suite applaudi sans crainte de leur faire peur, les hirondelles aiment vivre en groupe et les manifestations de joie. Depuis cette date elles sont toujours revenues et de plus en plus nombreuses tant on est bien ici et qu'on s'y amuse; en fin d'été c'est un groupe de 70 à 80 qui part en Afrique, et ce groupe commande même l'organisation du départ en migration d'autres groupes qui les rejoignent ici; bref, voir de 800 à 2000 hirondelles se rassembler au dessus de ma maison fin aout comme ce fut le cas en 2009 et 2010 m'enchante.
    Enfant, dans les années 50, mes grand-mères chassaient les hirondelles de leurs maisons avec de longues perches , en effet ces oiseaux font des saletés au pied des maisons; brouillons comme ils sont, ces charmants oiseaux égarent leur fientes sur les murs en guise de crépi , croyez-moi j'en sais quelque chose(!). Devenu plus grand, j'ai constaté que cette pratique était monnaie courante, même les personnes les plus favorables aux gentils oiseaux, celles qui tiennent des discours irréprochables de préservations de la nature n'en voulaient pas chez eux et détruisaient les nids discrètement à des heures où on ne les voyait pas le faire; ou bien (par ce que je joue les trouble-faits) font beaucoup d'efforts pour se justifier en disant : "je n'ai rien contre, remarquez le bien, je ne les tue pas, oh non! c'est bien mignon ces petites bêtes, il ne faut pas leur faire de mal, mais il y a bien de la place ailleurs".(extrait d'un conversation avec mon boucher en 2010).
    À mon âge, j'en suis venu à penser qu'il y a beaucoup de faux-culs sur le sujet et que les habitants des maisons, les maîtresses de maison et les grand-mères en particulier sont bien les ennemis les plus redoutables pour les hirondelles, bien plus que les insecticides même dont je n'ai jamais dit qu'ils étaient bons.
    De plus en plus redoutable pour les hirondelles est la rénovation' trop' complète de l'habitat humain, tout est gratté poncé poli peint et fermé ce qui leur interdit de coller les nids sur des matériaux devenus trop lisses, ce qui fait qu'elles n'auront bientôt plus leur place nulle part.
    On dit qu'il y a de moins en moins d'hirondelles, c'est sans doute vrai, mais autrefois il n'y en avait pas partout non plus. Aujourd'hui il n'y a plus que les bâtiments les moins entretenus qui les acceptent, une mairie avec laisser-aller en accueille encore... Allez visiter les châteaux de la Loire, au mois d'aout, vous les verrez en bandes par milliers, c'est parce qu'elles ont la paix dans les hautes toitures non peintes de Chambord qu'elles pullulent .
    Il n'y a plus d'hirondelles dans nos villes trop poluées dit-on,pourtant je les ai vues innombrables dans les capitales africaines bien plus poluées que Paris je vous assure (!) mais où il y a encore de le terre nue, des flaques, des ordures et donc des insectes en quantité. Un certain nombre d'idées reçues ont cours même dans le milieux scientifique, le sempiternel réchauffement, les molécules industrielles , on se caresse toujours dans le sens du poil qu'on a...

    Mais l'évènement approche, 15 jours encore et le premier mâle sera là. Dans mon calendrier personnel c'est la nouvelle année qui va commencer. Quand on perçoit la première aile discrètement effleurer le bord de son nid retrouvé, à condition qu'il n'ait pas été supprimé par souci de netteté, pourquoi ne pas émettre le voeu que les grand-mères rangent leurs perches persécutrices, ne recommandent plus aux gamins de tirer à la fronde, et fassent comme font au Japon les Vieilles Dames qui placent des feuilles de papier par terre pour recueillir les déjections des oiseaux de bonheur le long des murs de leurs maisons, fientes d'ailleurs excellentes pour fertiliser et faire prospérer les aimables petites plantations que partout dans le monde les grand-mères aiment tant.

    papibonheur

  2. #2
    Date d'inscription
    juin 2010
    Messages
    13 429

    Ce "coup de gueule" est remarquable de vérité mon Pupuce ! et dans tous ses termes ! Chez mes parents, l'un des nids était construit au-dessus de la porte d'entrée !!! ben....... il y était resté...
    L'être humain étant par définition ce qu'on lui reproche, il n'y a rien de surprenant à côtoyer des imbéciles... En ces termes, qu'on me jette donc la première pierre !...

  3. #3
    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    Loire-Atlantique Pays-de-Loire
    Messages
    3 670

    Tu as raison Pupuce et je te remercie de l'hébergement que tu offres à ces gentils oiseaux. Pas très loin de chez moi il y a une maison où logent aussi toute une bande d'hirondelles et cela fait le bonheur des passants depuis bien des années, je trouve cela formidable. Bienheureux ceux qui ont été élus pour recevoir ces petits migrateurs .
    Dernière modification par minette ; 11/03/2012 à 07h18.
    Le secret du bonheur et le comble de l'art, c'est de vivre comme tout le monde, en n'étant comme personne.
    [ Simone de Beauvoir ]
    Mémoires d'une jeune fille rangée

  4. #4
    Date d'inscription
    août 2008
    Localisation
    Bretagne
    Messages
    2 344

    alors là!! pahirondelle bravo, pour ce coup de pied dans la fourmilière de la bêtise
    blog : :http://ker-asie.blogspot.fr/
    « La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison. »
    de Voltaire
    « Je plains l'homme accablé du poids de son loisir. »
    de Voltaire

  5. #5
    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Grand Est
    Messages
    6 053

    En 2008 j'ai travaillé quelques semaines dans une petite poste de campagne. Il y avait un nid d'hirondelles au-dessus de la porte "de service", à l'arrière du bâtiment. Quand je chargeais mon vélo ou ma voiture je les regardais passer et repasser, inlassablement, pour nourrir leurs petits et je partais en tournée le coeur léger. Mais bien sûr, la conseillère n'appréciait pas du tout le petit tas au coin des marches, juste sous le nid. Presque tous les matins elle disait à la femme de ménage "faut nettoyer ça, c'est immonde" alors que ma Flora le faisait tous les jours. Elle, elle trouvait ça normal et n'a jamais envisagé de détruire le nid
    J'espère que le nid y est toujours

  6. #6
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Haute-Savoie Rhône-Alpes
    Messages
    3 576

    Je connais beaucoup de granges de fermes dont les portes sont laissées ouvertes pour permettre les va-et-vient des hirondelles.
    "La terre n'est pas un don de nos parents. Ce sont nos enfants qui nous la prêtent"
    proverbe amérindien.

    Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement
    Et les mots pour le dire arrivent aisément.
    Boileau.

    http://www.jardipedia.com/mon-jardin.php?u=885

  7. #7
    Date d'inscription
    juin 2010
    Messages
    13 429

    Les portes sur lesquelles on ne cloue pas d'animaux.............
    L'être humain étant par définition ce qu'on lui reproche, il n'y a rien de surprenant à côtoyer des imbéciles... En ces termes, qu'on me jette donc la première pierre !...

  8. #8
    Date d'inscription
    avril 2011
    Localisation
    Aquitaine
    Messages
    1 186

    Citation Envoyé par kergueris Voir le message
    alors là!! pahirondelle bravo, pour ce coup de pied dans la fourmilière de la bêtise
    Tes coups de pieds sont bien tirés aussi ! Le refus des éoliennes par la population pour des raisons esthétiques est désolant. Chaque fois que je franchis le" seuil de Naurouze" (pardon pour l'orthographe) quand j'aperçois une bonne douzaine de leurs hélices brasser le ciel, je ne peux m'empêcher de penser au Quichotte et j'imagine l'impossible gueule qu'il ferait lui tout petit, trop petit devant ça... La poésie du rêve contemporain est pourtant à la portée de tous; dire qu'il suffirait de tourner notre moulin à idées reçues à l'envers pour que le monde nous apparaisse différent et 'savourable'!

    papirondelle, ça me va aussi.
    Dernière modification par opusoculi ; 11/03/2012 à 19h41.

  9. #9
    Date d'inscription
    avril 2011
    Localisation
    Aquitaine
    Messages
    1 186

    J'observe, je prends des notes depuis 1986,

    je numérote les nids à la craie et les années d'occupation successives, je connais ainsi leur âge, 12ans pour le regreté couple champion. Je plante un gros clou à proximité de chaque nid où le mâle aime se tenir tout près de la femelle qui couve ( il sait la remplacer quand il le faut). J'empêche aussi le roitelet de squatter , un petit objet placé dans le nid des hirondelles suffit à le dissuader d'aménager, en somme je garde la place . Il m'arrive aussi de consolider un nid mal accroché ou de leur proposer une baguette de bois clouée sur un chevron et souvent elles profitent de cette nouvelle commodité. Vous l'avez compris je suis comme un père, un papi gâteau un peu marteau, ou un parfait hotelier, comme vous voudrez.

    Le retour migratoire est bien entendu soumis à la température nocturne et aux anticyclones porteurs mais il est difficile de 'glauser' là dessus parce que le déplacement des hirondelles ne se fait pas vraiment en ligne droite mais plutôt en zig-zag et aussi par étapes . Elles sont capables de revenir en arrière pour se nourrir plus au sud si c'est nécessaire. Il est donc difficile de dire avec exactitude quand une hirondelle est arrivée à bon port d'autant que la première est toujours très habile à ne pas se faire remarquer (ce ne sont pas des grues).
    Mes observations sur ces 25 dernières années dans la vallée de la Garonne me permettent de dire qu'un mâle âgé de 6 à 10 ans arrive sur son nid autour du 20 mars tandis que un autre moins âgé arrive au bout du chemin début avril souvent autour du 10, enfin un oiseau de 18 à 24 mois qui fait sa première migration de retour et s'il y parvient, pointe son bec fin avril et plutôt en mai. Je ne suis pas scientifique, je n'ai lu ça nulle part, je dis ce que j'ai vu et note.
    Et j'ai vu un couple d'hirondelles arriver en catastrophe plein juin 2009 et déposer des oeufs dans l'après-midi sur trois brins de mousse à même une étagère !!! Je suis persuadé qu'elles avaient été chassées d'une autre maison ... Ce nouveau couple n'a pas été accepté facilement par les autres qui ont tenté de les chasser ( il peut il y avoir des clans et les bagarres peuvent être mortelles) mais ces nouveaux venus ont su faire profil bas et échapper aux poursuites. Ils ont élevé leurs oisillons en les entourant de brindilles de mousse et de quelques plumes de poule. Ce couple est revenu l'année suivante et en 2011 il avait gagné ses galons légitimes et donc le droit de construire à l'une des meilleures place à labri de la lumière et des courants d'air, au fond du garage.

    J'observe aussi et c'est beaucoup plus facile, comment se prépare la migration de départ car il faut se muscler et surtout apprendre progressivement le vol en groupe et aller de plus en plus loin. Après le 15 aout commence l'entrainement collectif, c'est évidemment là que les fils électriques sont du plus grand intérêt surtout quand il y en a quatre , pour faire de beaux départs et de jolies arrivées ... En 15 jours l'équipe est à sa façon disciplinée, commence alors la période des excursions en Garonne ou ailleurs et puis vient le moment où tout le groupe 'découche' en allant passer la nuit ailleurs mais tout le monde revient le lendemain sur le coup des 10 heures. Puis l'espace s'agrandit encore et on part trois jours, ou deux ou cinq, et puis on revient un soir à nouveau et puis on ne revient plus du tout; et voilà, un peu de moi est parti, je reste tout seul.

    Joyeux matin à tous.
    Dernière modification par opusoculi ; 12/03/2012 à 19h53. Motif: ortho

  10. #10
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Haute-Savoie Rhône-Alpes
    Messages
    3 576

    Bravo Papirondelle!
    Quel plaisir de lire ça!
    "La terre n'est pas un don de nos parents. Ce sont nos enfants qui nous la prêtent"
    proverbe amérindien.

    Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement
    Et les mots pour le dire arrivent aisément.
    Boileau.

    http://www.jardipedia.com/mon-jardin.php?u=885

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •