dans les régions au climat non tropical, ce peut n'être qu'une à deux nuits par an, ce qui en fait un phénomène assez exceptionnel.