PDA

Voir la version complète : gros pucerons (identifié Macrosiphum albifrons)



whalis
22/05/2013, 09h27
bjr, qui peut me dire quels sont ces énormes pucerons qui on envahi mes lupins ? bizarement ils ne vont pas sur mes rosiers ni mes azalés et pourtant toutes ces plantes se touchent. Et surtout comme faire pour les détruire. Merci de vos réponses

zebulon
22/05/2013, 16h23
il faut élever des coccinelles

whalis
22/05/2013, 16h39
malheureusement avec le temps qu'il fait les coccinelles sont absentes du jardin.

heimdall
22/05/2013, 18h00
bizarement ils ne vont pas sur mes rosiers ni mes azalés et pourtant toutes ces plantes se touchent.
Non ce n'est pas bizarre, car il existe tout un tas d'espèces de pucerons différents qui se nourrissent de plantes différentes. Ici on a affaire à Macrosiphum albifrons qui se développe uniquement sur lupin

opusoculi
22/05/2013, 19h07
Pour répondre à la question:
http://www.jardipedia.com/forum/showthread.php?t=3763

whalis
30/05/2013, 17h12
j'ai finalement coupés tous les lupins car les pieds étaient complètement pourris avec les pucerons... j'ai d'autres pieds plus éloignés qui pour l'instant ne sont pas contaminés... espérons que cela va continuer ainsi

marc17
30/05/2013, 18h15
Pour lutter contre les pucerons j'utilise une petite ruse qui fonctionne assez bien. Je verse un peu de sucre en poudre mélangé avec un produit fourmicide au pied des plantes. Les fourmis ne vont plus ''élever'' les pucerons sur les jeunes pousses et elles se délectent de ma composition avant de disparaitre.

MonJardin
31/05/2013, 06h56
Pour lutter contre les pucerons j'utilise une petite ruse qui fonctionne assez bien. Je verse un peu de sucre en poudre mélangé avec un produit fourmicide au pied des plantes. Les fourmis ne vont plus ''élever'' les pucerons sur les jeunes pousses et elles se délectent de ma composition avant de disparaitre.
:bravo: Bon idée , on est toujours à la recherche de ce genre d'idée :ok: ( évidemment faut j'imagine faire attention aux animaux domestiques , bien que la dose "forumi" ne doit pas être trop grave pour chat et chien ?)

heimdall
31/05/2013, 08h14
Les problèmes de pucerons et autres parasites sont généralement le signe d'un déséquilibre de l'écosystème jardin:

- Très peu de plantes indigènes (tel que noisetier, sureau, cornouiller...) et beaucoup de plantes exotiques (photinia, buddleia, choisya)

- Biodiversité très faible. Les jardins sont constitués presque uniquement de clones culturaux (la quasi totalité des photinias cultivés sont les clones d'un seul et même photinia d'origine). La gamme de plantes utilisées est souvent la même dans tous les jardins

-Utilisation de pesticides qui à terme sont d'avantage nuisibles aux auxiliaires qu'aux parasites.

-Plantes hôtes primaires cultivées à coté des plantes hôtes secondaires: fusain, seringat, viorne obier à coté du potager => explosion du nombre de puceron noir de la fève.


Ce qu'il faut retenir c'est que plus un écosystème est complexe, plus il tend à l'équilibre. Plus on utilise des plantes natives de la zone plus elles seront résistantes et adaptées aux conditions.

Pepe10
31/05/2013, 09h28
Ca... c'est du Heimdall :) ;) :biz:

opusoculi
31/05/2013, 12h47
Les problèmes de pucerons et autres parasites sont généralement le signe d'un déséquilibre de l'écosystème jardin:

- Très peu de plantes indigènes (tel que noisetier, sureau, cornouiller...) et beaucoup de plantes exotiques (photinia, buddleia, choisya)

- Biodiversité très faible. Les jardins sont constitués presque uniquement de clones culturaux (la quasi totalité des photinias cultivés sont les clones d'un seul et même photinia d'origine). La gamme de plantes utilisées est souvent la même dans tous les jardins

-Utilisation de pesticides qui à terme sont d'avantage nuisibles aux auxiliaires qu'aux parasites.

-Plantes hôtes primaires cultivées à coté des plantes hôtes secondaires: fusain, seringat, viorne obier à coté du potager => explosion du nombre de puceron noir de la fève.


Ce qu'il faut retenir c'est que plus un écosystème est complexe, plus il tend à l'équilibre. Plus on utilise des plantes natives de la zone plus elles seront résistantes et adaptées aux conditions.

C'est une généralité exacte sur le fond . En principe oui ça devrait tendre souvent à l'équilibre. La complexité d'un écosystème est si compliquée qu'elle provoque aussi parfois ses propres failles et exceptions . Les éluder serait idéaliser la nature . Un ensemble complexe peut aussi se mettre en crise.

papiphilo

heimdall
31/05/2013, 22h14
C'est bien pour ça que j'utilise les termes "tend à l'équilibre" et non pas "est systématiquement équilibré".

J'ai bien conscience par exemple que les modifications de climat et l'introduction de parasites et maladies exotiques changent la donne et provoquent dans certains cas de gros déséquilibres.

Je n'idéalise pas la nature, j'ai juste conscience des limites et des erreurs de l'être humain.