PDA

Voir la version complète : maladie de l'Acer Negundo



Mirch
25/11/2012, 13h35
Bonjour à tous,
Ceci est mon premier message sur mon premier forum...
J’espère en respecter les codes.
J'ai dans mon jardin un Erable Negundo qui centralise toute notre vie lors des beaux jours. Âgé d'environ 45 ans, il est haut (+ de 15 m ?) et son tronc fait environ 60 cm de diamètre. Au printemps, il s'est mis a suinter du tronc avec des amas bizarres, à la jonction de deux branches maîtresses.. Traité au système D avec insecticide et bouillie bordelaise, l'affaire semblait s'être calmée...
Aujourd'hui, fin de la chute des feuilles, et le problème réapparaît.
Insecte ou plus vraisemblablement champignon???
Il me faut sauver cet arbre...
Des idées ?
Merci à vous...

profhorti
25/11/2012, 16h32
Je pense qu'à l'enfourchure des deux branches maitresses il y a une fente due certainement à l'âge et aux intempéries, une infection s'est développé et le bois pourri, si celle-ci n'est pas trop importante il faut gratter le bois pourri et injecter de la bouillie bordelaise dedans, après séchage badigeonné la plaie avec un cicatrisant genre écorce artificielle (moi j'utilise du Drawitec qui contient deux fongicides) lac balsam, goudron de Norvège etc.
Il faut aussi savoir que les érables negundo on une vie courte, environ 60 ans.

Mirch
23/01/2013, 17h42
Merci Profhorti de l'intérêt porté à mon message.
En ce qui concerne le cicatrisant Drawitec, il semble retiré du commerce (voir http://e-phy.agriculture.gouv.fr/spe/9500274-16323.htm) .
Que puis-je utiliser à la place ?

kergueris
24/01/2013, 12h50
MASTIC A CICATRISER PELTON
ou bio
de la cire d'abeille en mélange avec de l'huile végétal
ou
un badigeon d'argile et de bouse de vache, qui stimule la croissance du bourrelet cicatriciel.

opusoculi
24/01/2013, 22h41
Bravo tout de même pour ce Négundo !

Dans ce cas il n'y a pas de bourrelet cicatriciel, l'écorce incluse empêche son développement. J'explique

Il y a entre les deux troncs rapprochés une zone de contact qui ne s'est pas soudée ; le temps ne réparera pascette anomalie Il y aurait du il y avoir sur cette zone formation d'un bourrelet d'épaississement (consolidant la soudure des deux), il est absent par ce que très probablement le contact des deux troncs s'est fait en conservant chacun son écorce. Cela s'appelle l'écorce incluse. (Photo 1 typique d'une inclusion très longue)
Conséquences de l'écorce incluse: Les bactéries finissent par se développer dans ce contact mal soudé des deux écorces qui sont maintenant trop loin de la surface pour se réparer et qui au contraire se dégradent.
De plus ce phénomène crée une vulnérabilité au vent, des tractions créent des fissures invisibles de l'extérieur et là , ça se met à couler; ensuite les bactéries empêchent la cicatrisation et ça s'aggrave. (Photo 2 la sève coule à l'endroit où il devrait il y avoir un renflement de consolidation de la liaison des deux troncs).

Les spécialistes de la taille douce disent qu'il n'y a rien à faire dans ce cas. Le cuivre aura un petit effet de surface mais n'atteindra pas l'intérieur. Il faudrait (à mon avis) imprégner d'un anti bactérien puissant. J'utilise la bétadine de nos pharmacies diluée de moitié et appliquée plusieurs fois au pinceau et généreusement et renouveler. Ne pas en attendre d'amélioration rapide encore moins de guérison... Le mastic posé sur de la sève qui coule ne tiendra pas .
Empècher l'eau de pluie de tomber sur le contact des deux troncs aiderait...à faire durer.
Personnellement, je prends ma perceuse, (diamètre 7 à10mm) et je perce en haut, dans le mou du bois dégradé 6 trous de 5cm et je remplis de bétadine. Mais tout le monde n'ose pas...
Pour faire durer, réduire la prise au vent des branches portées par le tronc de droite.

papidesarbres


-Un conseil à ceux qui ont des jeunes arbres: quand on observe que deux charpentières sont en train de se développer avec de l'écorce incluse, on supprime l'une des deux branches. Il se produira un rejet qui si on le conduit à 45° environ, fera une soudure correcte; à condition de réduire de moitié ce rejet en hiver pour qu'il consolide son attache, car il restera fragile aux arrachement dus à son poids pendant 3 ans.
-Remarque: quand on supprime une branche, on ne touche pas à la petite ligne de séparation qui marque son départ ou soudure, on coupe juste après, jamais on ne supprime cette marque qui aide à la cicatrisation.
-Corollaire concernant cette marque de soudure:
J'ai appris il y a quelques année que chaque charpentière a un bagage génétique à peine différent du tronc principal et les unes des autres. Ce qui fait que chacune possède une sorte d'identité particulière. D'où l'intérêt parfois des sélections par bouturage.

Trams
27/01/2013, 10h08
Heu....Y'a que moi que ça choque l'espèce de fil à linge dans le tronc?!? Je veux pas etre méchant mais la cause première du dépérissement de ton négundo c'est surement toi.

kergueris
27/01/2013, 10h40
Heu....Y'a que moi que ça choque l'espèce de fil à linge dans le tronc?!? Je veux pas etre méchant mais la cause première du dépérissement de ton négundo c'est surement toi.

chapeau il est dur a voir sur la photo :bravo::bravo:

opusoculi
27/01/2013, 19h16
Le fil de fer gainé de vert n'y pour rien ; c'est la liaison entre les deux troncs qui est absente depuis leur naissance, cette malformation existe dans la nature, on la nomme "écorce incluse", elle cause souvent l'arrachement au vent et comme ici (l'âge aidant)la détérioration du bois à la jointure qui n'existe pas depuis le début. L'écorce incluse c'est comme deux bandes de carton glissées sur 40cm entre les deux troncs, ça équivaut à une fente, et celle-là ne cicatrise jamais .
Les inclusions de métaux sont courantes et ne provoquent pas ce que l'on voit ici.

Je n'invente pas , j'ai appris cela dans l'agréable compagnie de professionnels de la "taille douce" formés à l'école de Versailles. Ce qu'ils m'ont appris à lire des flux de sève et des renflements perceptibles à la surface des écorces je ne peux l'oublier. Merci Abalag.

D'autre part:
Boulons+écrous pour la pose d'anneaux , crochets vissés pour élinguer , sont des opérations souvent pratiquées pour maintenir des arbres centenaires. Quand on perce en traversant le coeur (s'il est sain), tout ce que l'on enfile dedans est vite cicatrisé , absorbé et maintenu avec une force incroyable sans qu'aucune détérioration ne vienne l'altérer ensuite. Pour maintenir un arbre âgé mieux vaut le percer que le ceinturer.

Le plus bel exemple est à Blois sur la place recouverte par des Cèdres à l'entrée du château. Allez-y vous serez étonnés. Chapeau aux équipes de Bois.

Mirch
01/02/2013, 15h54
Bonjour,
Ce n'est pas un fil à linge, juste un guirlande électrique posée là...
Pour info, Opusoculi, j'ai tenté au début de l'été le coup des trous, sans trop savoir et en me disant que c'était peut-être une bêtise. Finalement pas si idiot que ça....... Je les ai remplis de bouillie bordelaise renouvelée plusieurs fois et cela m'a semblé calmer la chose au moins durant l'été.
Je pense que mon énorme erreur a été de ne pas protéger ces trous....

Mirch
01/02/2013, 16h14
Je viens d'aller voir mon arbre, et les trous faits semblent se comporter comme des drains.
Que faire... Les agrandir pour nettoyage et traitement ?
Écorcer les jointures à la hachette et traitement ? Je l'avais déjà un peu fait, on le voit sur la photo 2.

opusoculi
01/02/2013, 17h21
Tu n'as pas fait d'erreur.
Savoir que l'été s'il pleut ça coule et si le temps est sec ça s'arrête. C'est à chaque montée de sève que ça coule. Donc ça va couler dans pas longtemps...
Le cuivre améliore mais ne peut pas éliminer les bactéries, l'alcool à brûler serait déjà mieux que le cuivre et la bétadine il n'y a pas mieux. Limiter le développement des bactéries est une chose qui aidera mais l'impossibilité d'une "écorce incluse de cicatriser restera là...

Tu parles de tout nettoyer à la hachette, je suis pour. et ensuite imprégner de bétadine (pharmacie) ou alcool qui imprègnent le bois et peuvent être transportés par la sève.
Après tu peux faire à la perceuse un trou sur le côté pour que l'eau de pluie s'écoule.

Tu dis que les trous que tu as déjà faits se comportent comme des drains, je ne peux voir ; si c'est le creux dégradé qui fait éponge ou bien si le produit est absorbé par le bois vivant .

A bientôt

Mirch
01/02/2013, 18h08
En disant "drains", je veux dire que le liquide semble sortir principalement de ces trous.
De plus, je me souviens avoir remarqué qu'au début de l'été, il se mettait à couler exactement au lever du soleil et s'arrêtait quelques heures plus tard...
Question bête : Bétadine rouge, jaune, diluée ?

opusoculi
01/02/2013, 18h46
En disant "drains", je veux dire que le liquide semble sortir principalement de ces trous.
De plus, je me souviens avoir remarqué qu'au début de l'été, il se mettait à couler exactement au lever du soleil et s'arrêtait quelques heures plus tard...
Question bête : Bétadine rouge, jaune, diluée ?


Donc l'infection est dessous , essaye de curer jusqu'à ce niveau.
Quelle que soit la couleur (il y a une version gynéco :iso-betadine) la bétadine est bactéricide fongicide et virucide. Pure ou diluée de moitié pour imprégner pas de problème.

Quand elle est périmée la bétadine de ma trousse à pharmacie passe du côté des outils du jardin, désinfection des outils de taille de greffe et des plaies de taille.
Ce produit est communément utilisé par les spécialistes des cactus mais peu de jardiniers l'ont adopté .

Sand2Bx
04/02/2013, 10h53
Je garde aussi la Bétadine. :) J'en utilise principalement pour nos chats et elle finit dans le jardin. De plus, c'est un produit qui n'est pas cher.