PDA

Voir la version complète : Le sakura et Le hanami



kergueris
01/04/2012, 01h44
Le hanami ( littéralement, « regarder les fleurs »), ou o-hanami avec préfixe honorifique, est la coutume traditionnelle japonaise d'apprécier la beauté des fleurs, principalement les fleurs de cerisier (sakura). À partir de fin mars ou début avril, les sakura entrent en pleine floraison partout dans le Japon

Le sakura a toujours été un symbole de beauté éphémère au Japon et est étroitement associé aux samouraïs . La vie était considérée comme belle et courte, un peu comme une fleur de cerisier.

Cette saison est extrêmement populaire au Japon, elle débute en janvier à Okinawa, dans le sud du Japon, puis continue à Tokyo vers début avril et fini à Hokkaido, dans le nord, quelques semaines plus tard. On ne peut voir les cerisiers en fleur que quelques jours à un endroit donné mais durant plusieurs mois si l’on se déplace à travers le pays.

opusoculi
01/04/2012, 03h29
La floraison des sakura est attendue et vécue par les japonais d'une façon que nous n'imaginons pas. Sa progression est suivie aux actualités à la télévision et prend la première place, toute autre information passe loin après; les reportages sont longs et détaillés dès 6 h du matin, plans détaillés, nom des espèces, lieux, comparaisons en duplex d'une région à l'autre, appréciations admiratives des habitants et superlatives des personnalités attendries.
J'étais à Tokyo en 1998 la dernière semaine de mars et la première d'avril, je peux vous dire que c'est une fête qui nettoie et j'ai adhéré ... je vous la recommande, il faut avoir vu ça une fois au moins dans sa vie !
Dehors c'est l'explosion, le nombre de cerisier dans Tokyo est incroyable, quel que soit le temps les japonais prennent leur parapluie pour ressentir la floraison (même de nuit, c'est la grande foule dans les allées de Ueno) fête qui correspond traditionnellement à la nouvelle année, qui correspond aussi à la fin des vacances universitaires , la rentrée ayant lieu début avril .

Chaque année , en fonction de l'état probable de la végétation le gouvernement décrète quelle sera la semaine la mieux adaptée à la fête des sakura . Cette semaine là n'est pas comptée comme congés mais un assez grand laxisme existe au travail, il est permis (et peut être recommandé) de le quitter pour aller pique-niquer dans les parcs sous les cerisiers en fleurs , on y danse en faisant des rondes , on y boit et on y chante ... C'est japonais.

La 'combustion' de cette floraison dure, il y a un nombre considérable d'espèces des plus précoces aux plus tardives jusqu'en mai, il y a des couleurs incroyables, on peut voir des fleurs froides presque vertes qui valorisent les rouges , et les arbres atteignent des tailles considérables, les sols sont recouverts de pétales, les étangs sont roses, on ne voit plus les carpes, les rivières charrient du blanc, on ne sait plus où donner de la tête... Un mot me vient parfois celui d'orgie.

Sand2Bx
01/04/2012, 11h48
Merci à vous deux, ça donne effectivement envie de se rendre au Japon mais ça se prépare longtemps à l'avance. Les prix sont-il plus élevés lors de cette période faste ?

opusoculi
01/04/2012, 12h53
L'ébaïssement commence par la descente du ciel, les collines sont bordées de blanc , les lieux habités sont cernés de rose clair, on n'ose à peine croire que ce sont autant de cerisiers qui soulignent la cartographie de la région de Tokyo; fin mars elle est enflammée.

Il faut une préparation soignée mais les prix ne sont pas gonflés pour raison de hanami; l'honnêteté scrupuleuse est un des piliers fondamentaux de la société japonaise et même sa marque distinctive. Les voyages organisés avec hôtels européens sont chers mais en organisant soi même et en logeant dans des petits hôtels familiaux /ryokan/c'est tout à fait abordable et même moins cher qu'un hôtel à Paris (il y aura toujours quelqu'un pour se mettre en 4 pour vous expliquer).
Ce qui coûte : les longs déplacements en train, les restaurants avec couverts et carte à l'européenne , les taxi pour une longue course, les entrées des musées et les spectacles, ( les activité culturelles fonctionnent sans subvention donc au prix réel).
Les premiers jours sont extrêmement dépaysants, rester calme, regarder, chercher une indication patiemment, demander, écrire en lettres capitales romaines ce que l'on cherche, il y aura toujours quelqu'un pour vous mettre sur le bon chemin même en se détournant du sien.
Merci et coup de chapeau aux japonais.

papijapon

Sand2Bx
01/04/2012, 13h14
Effectivement, c'est un voyage qui me plairait beaucoup. Le Jet lag doit être éprouvant pour les organismes, autant rester un petit bout de temps.
J'ai lu quelques témoignages de voyages, j'y ai puisé quelques idées. Si nous allons au Japon, ce sera pour manger japonais car nous sommes friands de leurs mets raffinés.
Merci pour tes précisions :)