PDA

Voir la version complète : quel contenant pour Acer aconitifolium ?



jucy
16/10/2011, 22h16
bonjour ,
je possède un acer aconitifolium depuis 2 ans, je l'ai installé sur ma terrasse, à mi ombre, dans un bac de 40 cms de hauteur. Il mesure environ 1 m de haut et se déploie sur 1,50 m à peu près.
Depuis ces deux ans, tout va bien jusqu'à mi-août : les feuilles commencent à rougir, sont prometteuses, puis sèchent prématurément. Alors qu'à l'achat en octobre il était magnifique dans son conteneur ! un comble !
Cela me parait bizarre que ce soit le manque d'eau...en bretagne, où nous avons depuis plusieurs années des étés pourris ! De plus, je l'arrose une fois par semaine abondamment quand par hasard on a une semaine sans eau !
Je me pose donc la question d'un changement de conteneur, est-ce qu'il lui faut quelque chose de plus profond ?de plus large ? Le bac fait 45 cms de large.
Merci de votre aide, je suis au bord du désespoir !!:'(

opusoculi
17/10/2011, 01h49
J'ai aussi connu ça et c'est très décevant.
A mon humble avis , rien à voir avec la nature , la forme ou le volume du pot .1° condition: que la surface extérieur du pot ne soit pas exposée au soleil (surchauffe). 2°Cela pourrait venir d'un méchant courant d'air qui dessèche le bord des feuilles à la fin de l'été, mais si tel n'est pas le cas,
cela me semblerait plutôt venir de la nouriture insuffisamment accordée à tes Acers.
Détail:
Ayant constaté ce phénomène il y a quelques année j'ai essayé de le retarder en cours de saison en arrosant avec des jus de terreau,( celui qui vaut de l'or pour les plantes) ; je n'ai pas constaté de réelle amélioration, entre sept et fin oct le feuillage de mes Acers en pots était toujours vulnérable à la chaleur , au soleil et au moindre coup de vent.Je sauvais au mieux la moitié du feuillage...J'ai donc essayé autrement. Au rempotage fin février j'ai changé de système, j'en ai choisi un substrat à fibres longues et j'ai opté pour une nouriture minérale , j'ai mélangé des billes à dissolution lente d'une marque bien connue, en prenant celui pour les plantes fleuries, et je n'ai plus rien ajouté d'organique durant la saison , l'automne venu j'ai constaté une amélioration nette du feuillage dont le vert était d'un vert plus foncé et qui était moins enclin à la flétrissure.
Fier de ce premier résultat (moins d'azote et plus de potasse) je complétais l'année suivante en ajoutant fin mai et en juin de l'engrais liquide pour géraniums (moins que la dose préconisée) et puis encore deux fois après le 15 aout, et alors là , toutes les feuilles tenaient aux branches jusqu'à la fin.
Depuis, je continue .

Les cultures en pot ne peuvent pas être conduites ni comme si la plante était en pleine terre ni à l'eau claire.
J'ai 15 Acers en pleine terre et ne rajoute rien que beaucoup de feuilles deux fois par an mais de l'eau oui parce que je suis dans un région, l'aquitaine , qui n'est pas ce qu'il y a de mieux pour ce type de plante.

Je peux ajouter qulques détais, mais une autre fois.

Joyeuse transfiguration automnale (quand même).

Bomberman
17/10/2011, 20h06
Ce n'est certainement pas le problème de volume de pots car j'élève un bonne vingtaine de cultivars d'érables du Japon dans le but de faire des bonsaï et question volume, je sais quel genre de soucis cela peut causer.
Pour situer un peu le contexte, mes plantes sont cultivées dans un substrat très drainant (soit akadama pur, soit mélange égal d'akadama et de pumice) qui a également la propriété contraire qu'est la rétention d'eau : l'eau est captée dans les grains mais il n'y a rien entre ceux-ci...
Ainsi arrose-je tous les jours (voire 2 ou 3 fois pendant les plus chaudes journées).
Je ne constate ce problème de feuillage "grillé" que :
- lorque le pot chauffe trop (les radicelles blanches "vivantes" sont à la périphérie du pot) donc il y a moins d'eau dans ces zones.
- lorsque les pots sont cassés et la motte se retrouve à l'air libre : les radicelles blanches "morflent" tout autant...
- lorsque je loupe un arrosage mais ce n'est pas le même résultat sur le feuillage.

Autre point important, les érables japonais sont en général plus sensible à la lumière du soleil. C'est encore plus valavble lorsque les feuilles sont laciniées comme celles de ton Acer japonicum 'Aonitifolium'. Il vau mieux la mi-ombre ou l'ombre (seulement le soleil matinal).

De plus, il faut penser que pour un certain volume de substrat, l'arbre ne peut gérer la transpiration que pour un certain volume de feuillage. Le surplus de feuillage sera systématiquement grillé afin d'éviter que l'arbre tout entier ne soit épuisé (un système de survie en quelque sorte).
Donc si tu compte le garder dans un pot il vaut mieux régulièrement (tous les 2 ans ou moins suivant sa vigueur) tailler les racines au printemps. Ainsi les racines vont se ramifier donnant plus de radicelles "vivantes".
Petit rappel (si je ne me trompe pas) : seule la partie blanche des racines (soit les extrémités) sont capables d'absorber l'eau et les nuttriments. La partie brunâtre ne sert qu'au transport.
Il vaut mieux avoir plusieurs radicelles qu'une seule longue racine...

Je ne crois pas que le vent chez toi soit plus asséchant que celui qui souffle dans ma région

opusoculi
17/10/2011, 20h16
-Sur une terrasse ou un balcon l'hygrométrie peut diminuer beaucoup par beau temps , qu'un peu de vent se mette à balayer la situation, l'évaporation et la consommation des feuilles en eau devient considérable.

-Les Acers ont des racines dans tout le volume de leur pot , mais un Acer a plus de racines superficielles que beaucoup d'autres plantes; elles se forment au printemps quand le temps est toujours humide, mais que le temps devienne sec, et même si on arrose elles vont souffrir puis disparaitre et elles vont manquer.
Il me parait mieux d'arroser deux fois par semaine plutôt qu'une; de même il me parait important de poser une colerette de coco ou autre matériau pour limiter l'évaporation à la surface du pot .

-L'eau des arrosages répétés lave les premiers centimètres de terreau qui n'offrent plus aucune substance nutritive, il faut donc en ajouter un peu de temps en temps.

Bomberman
17/10/2011, 21h11
Lorsque j'arrose mes plantes, je devrais plutôt dire j'inonde la terrasse : tout y est passé (le feuillage, les murets, les supports en bois, les alentours de pots). Ainsi au fil de la journée, l'évaporation contribue à maintenir une certaine hygrométrie.

N'utilisant jamais de terreau, je ne pourrai pas être complètement affirmatif quant à leur évolution au fil des mois mais il me semble que ce substrat se dégrade vite en s'agglutinant par endroits et en créant les circuits préférentiels pour l'eau d'arrosage.

Ce n'est pas parce que les acer font des racines partout dans le pot que tout ce racinaire soir utile lorsque l'on parle d'absorption. Il me semble que seule la partie blanche remplit ce rôle. Si l'on doit schématiser, sur une racine longue de 20cm, seuls les 1-2 premiers cm absorbent...

Petite expérience physique à faire : aspirer un liquide avec une paille très très longue ne demande pas la même énergie qu'avec une courte paille. Analogie à faire avec la longueur des racines.;)

En tout cas, ce problème de feuilles grillées m'interpellent d'autant plus que le volume de substrat dans une culture classique est beaucoup plus important que celui des bonsaï

octave03
17/10/2011, 21h41
Quelqu'un aurait-il des akenes d'acer aconitifolium, mon semis de printemps a échoué...

jucy
17/10/2011, 21h54
Tout d'abord : un très grand merci pour vos réponses ! J'ai oublié de vous dire que je suis novice en matière de culture d'un Acer en bac, comme en matière de culture tout court, sans doute ! Vos explications m'ont donc parfois parues techniques, surtout ce qui concerne les racines blanches...où ça ? comment les voir ? faut-il que je rempote mon arbre et si oui, dans quoi ? le même bac, semble-t-il ? Car après plusieurs relectures de vos messages, voici ce que j'ai cru comprendre : mon Acer manque sans doute de substrat, donc d'aliment nutritif, et les arrosages ne suffisent pas, puisqu'il est en bac et que je n'ai effectivement pas apporté le moindre engrais ! De plus je n'ai pas protégé le pied par un paillage quelconque... j'ai honte !
Il serait sans doute plus simple de vous dire ce que j'ai fait lorsque j'ai transplanté l'Acer il y a 2 ans : dans un bac neuf en bois, j'ai disposé un lit de cailloux assez épais comme conseillé par le pépiniériste puis j'ai ajouté la terre...impossible de me souvenir laquelle, je l'avais achetée là aussi sur son conseil ! J'ai aussi planté un minuscule camélia à côté de l'érable et son feuillage protège le pied de l'arbre du soleil. J'ajoute que la terrasse est protégée des vents par des murets et il faut vraiment des tempêtes pour que le vent arrive à agiter les végétaux de moins de 2 m de haut...cela arrive parfois, bien sûr, mais plutôt en hiver. J'ai aussi pris soin d'adosser l'Acer au mur du garage, ainsi il est bien à l'ombre et abrité côté mer (je suis à 50 m de la mer). Je suis allée vérifier aujourd'hui et la terre n'a pas été arrosée (ni reçu de pluie) depuis une semaine mais elle est toujours fraîche, sans être détrempée du tout.
DONC : j'en conclus que je fais une bien piètre "mère" pour mon petit arbre et il semble bien qu'il manque cruellement de nourriture, qu'en pensez-vous ? et aussi de protection au pied sans doute... Pourriez-vous par conséquent me conseiller : dois-je le dépoter, tailler un peu les racines, le remettre dans son bac, et comme le conseille Opusoculi, lui apporter le substrat dont il parle aux moments préconisés ? Dois-je protéger le pied avec des billes d'argile ou plutôt de la fibre de coco ?... En espérant que je ne vous ennuie pas trop avec mes questions béotiennes et que vous aurez la patience de me répondre ! D'avance merci à vous deux !

opusoculi
17/10/2011, 22h41
Surtout ne rien faire maintenant. Juste continuer à maintenir la terre humide, même si elle ne parait pas sèche. Un peu d'engrais géranium liquide ajoutée à l'eau d'arrosage permettra au bois de se nourir jusqu'en décembre.
Le rempotage c'est fin février, tu trouveras ici des conseils concrets détaillés pour le faire. On ne peut pas oublier un si joli pseudo.
A bientôt


Ce topic me parait un "cas d'école"et il est probable que nous allons y mettre tout ce que notre expérience nous a appris (n'est-ce pas Bomberman?) et suivre volontiers les "nouvelles aventures de Acer aconitifolium au bord de la mer... " . La suite se trouvera fin février dans jardin d'ornement:

http://www.jardipedia.com/forum/showthread.php?t=4772

Sand2Bx
18/10/2011, 08h54
Ce topic est vraiment technique et passionnant, j'adore ! Surtout, je dois rapporter de mon ancienne maison, deux acers en pots..ce qui aiguise d'autant plus mon intérêt. Merci messieurs et dame.

jucy
18/10/2011, 09h40
Merci à tous de votre réactivité et de votre gentillesse : je vois que j'ai trouvé LA bonne adresse pour m'accompagner dans cette aventure ! Je vous tiens informés bien sûr, et je reviens vous solliciter dès que le besoin s'en fait sentir ! D'après ce que je comprends, cela ne devrait pas être avant fin février en ce qui concerne l'Acer...mais j'ai encore beaucoup, beaucoup de choses à apprendre pour mes autres plantes ! En effet, l'aménagement de la terrasse est assez récent et comporte d'autres végétaux auxquels je tiens beaucoup : je vais explorer le site pour voir ce que je peux trouver.
Bonnes journées à tous, pour un automne coloré !

opusoculi
18/10/2011, 12h41
Quelqu'un aurait-il des akenes d'acer aconitifolium, mon semis de printemps a échoué...

Si tu as laissé ton semi en place , la stratification va suivre son cours cet hiver et tu auras des naissances en février et mars, (attention ça sort très tôt en fin d'hiver).
Si les graines sont fécondes , car il y a des espèces qui font des samares mais qui reproduisent le type mais pas le cultivar ou la variante objet du prélèvement,il faut le greffer , ja n'ai pas vérifié.

octave03
18/10/2011, 13h07
Alors patience...merci

Mag10
18/10/2011, 17h40
Merci à tous de votre réactivité et de votre gentillesse : je vois que j'ai trouvé LA bonne adresse pour m'accompagner dans cette aventure.
C'est sûr, Jardi c'est le meilleur endroit pour avoir de bons conseils.
Bienvenue Jucy ! :)

Bomberman
18/10/2011, 20h32
Une notion m'est revenue à l'esprit : il faut faire attention à la réverbération thermique due à la proximité avec des murs et murets.
Elle assèche encore plus l'atmosphère des tes arbres...

jucy
02/04/2014, 20h57
Bonjour à tous !

J'espère que vous êtes toujours là, je fais un peu figure de revenante mais comme il n'est jamais trop tard pour bien faire...voici la suite des aventures de mon acer : en février 2012 je me suis décidée à le changer de pot...et là, j'ai vraiment souffert ! c'est lourd, un petit arbre comme ça ! Bref, je l'ai replanté dans un grand pot un peu plus large que le bac précédent et beaucoup plus profond, tout seul cette fois et encore plus abrité du vent et du soleil. Sur les conseils de la jardinière, j'ai bien mis les billes là où il faut et après quelques hésitations, toujours sur son conseil, j'ai mis de la vraie terre de bruyère uniquement. Nettoyage des racines, engrais, arrosage : tout bien ! Et à l'automne : petite amélioration. L'année suivante (ou dernière, comme vous voulez) : même résultat. Cette année : on verra mais pour mémoire nous avons subi de redoutables tempêtes donc des vents très violents pendant deux mois et c'est encore le cas certains jours, au moment des grandes marées notamment.
J'aimerais bien que cela s'arrête car en ce moment l'érable a fleuri et déploie ses premières feuilles ! Je constate que, depuis que je l'ai encore davantage abrité, la partie la plus abritée est plus tardive : il n'y a encore que des bourgeons sur ces branches. Mais je n'ose pas re-déplacer l'arbre.
Si vous passez par ici, merci de vos conseils !
Il faudrait quand même que je poste une photo...

Pepe10
03/04/2014, 07h17
Heureux de te revoir Jucy ! Véro t'avait donné un lien sur ton profil public... L'as-tu relu ?

Bomberman
16/05/2015, 10h04
Petit up juste parcelle que ça parle d'un érable

Pepe10
17/05/2015, 06h24
J'me souv'nais pas d'ta signature... :mdr: ;)