PDA

Voir la version complète : Semaine sans pesticides.



Mirabelle
17/03/2010, 09h01
Du 20 au 30 mars 2010.
Ce sera la cinquième édition. :)

Sand2Bx
17/03/2010, 11h05
As-tu des détails sur l'opération Mirabelle ? :)

heimdall
17/03/2010, 13h21
Il y a un site: http://www.semaine-sans-pesticides.com/
On peut voir les animations et les évènements près de chez soi concernant le jardinage au naturel.

Sand2Bx
17/03/2010, 14h06
Merci bien Heimdall.
Je file au jardin, à plus tard ;)

Mirabelle
17/03/2010, 23h42
Ou celui-là aussi:
http://www.actu-environnement.com/

Sand2Bx
17/03/2010, 23h55
Merci Mirabelle :biz:

Jojoestdanslejardin
19/03/2010, 19h35
Merci pour les liens, Mirabelle. :) Faites tous comme moi : jamais de pesticides au jardin... ;)

Mirabelle
21/03/2010, 06h32
ENVIRONNEMENT - Du 20 au 30 mars, c'est la «semaine sans pesticides» en France. Mais au fait, c'est quoi un pesticide? C'est dangereux? 20minutes.fr fait le point...
C’est quoi un pesticide?

Le terme «pesticide» est un terme générique regroupant les insecticides, les raticides, les fongicides, et les herbicides. Les pesticides – on les appelle aussi «produits phytosanitaires» - sont des composés chimiques émis dans une culture pour lutter contre des organismes nuisibles (insectes, rongeurs, champignons, mauvaises herbes, vers parasites). Ils permettent d’obtenir des rendements réguliers, aussi bien en termes quantitatif que qualitatif.
On en utilise beaucoup en France?

La France utilise quelque 76.000 tonnes de pesticides par an, dont 90% concernent l'agriculture, selon l'Acap. Notre pays est au 1e rang des utilisateurs européens de ces produits chimiques.

Selon un rapport officiel de l'UE portant sur l’année 2006, 44% des fruits et légumes testés en France contiennent des pesticides, et 6% dépassent les limites légales (Limites Maximales en Résidus, LMR).
Quels effets ont-ils sur l’environnement?

En tant que molécules chimiques, les pesticides ont des effets négatifs sur l'environnement. Ils se dispersent dans l’atmosphère, dans l’eau (en surface comme dans les nappes phréatiques), et se propagent dans le sol, qu’ils peuvent polluer durablement et même stériliser.

Certains de ces produits chimiques se retrouvent également dans notre alimentation, pour finir par se concentrer dans notre organisme. Selon l’étude de 2006, 23 pesticides ont été détectés à des niveaux suffisamment élevés pouvant présenter un risque aigu pour la santé publique. Et cinq des pesticides les plus fréquemment retrouvés dans les aliments vendus dans l'Union européenne sont classées comme cancérigènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction, ou perturbateurs pour le système hormonal.
Et sur notre santé?

Les pesticides auraient également des conséquences sanitaires pour l’homme, selon de multiples études. Ce risque peut se manifester sous la forme d’intoxications aiguës, souvent liées aux accidents d’épandage (100 à 200 cas par an imputés aux pesticides selon la Mutualité sociale agricole (MSA) et le laboratoire GRECAN), mais aussi d’intoxications chroniques (cancers, problèmes de reproduction, maladies neurologiques et neurodégénératives, perturbation du système hormonal).
On peut s’en passer?

Oui, selon le Mouvement pour les droits et le respect des générations futures) MDRGF, qui soutient la «semaine sans pesticides» en France. L’association met en avant une étude de l'Institut national de la Recherche agronomique (Inra) rendue publique en janvier, qui affirme qu’une réduction d’environ 30% du recours aux pesticides serait possible, sans bouleversement majeur des systèmes de production. Dans ce scénario, les marges pour les grandes cultures seraient «peu ou pas touchées» et la baisse de la production serait relativement modeste (-6%).
Bérénice Dubuc

heimdall
21/03/2010, 08h17
La stérilité, les cancers et les malformations qui touchent particulièrement le monde agricole sont clairement dus aux pesticides. Heureusement l'Europe fait le ménage, et les produits les plus épouvantables devraient disparaitre. Mais beaucoup de gens ne se rendent pas compte de la dangerosité de ces produits.

minette
21/03/2010, 09h00
Le problème de ces poisons n'est pas nouveau, et régulièrement on nous ressert ça comme si c'était une découverte...
La sonnette d'alarme a été tiré il y a bien des années et rien ne bouge, je ne comprends pas ce que la France attend pour
interdire et retirer purement et simplement ces produits de la circulation oO
J'ai pour ainsi dire toujours entendu dire que les pesticides étaient très dangereux au départ c'était probablement une "rumeur" que l'on voulait démentir absolument mais l'on sait que c'est grave depuis bien longtemps!!!:'(
Les hommes malades et les abeilles qui meurent ça date de quand?
Tu as raison Heimdall de dire que ces produits devraient disparaître, j'aime beaucoup la nuance, je suis ironique évidemment!!!

Mirabelle
21/03/2010, 09h25
C'est pourquoi il faut le dire, le redire et le re-redire.

minette
21/03/2010, 09h35
C'est pourquoi il faut le dire, le redire et le re-redire.

Malgré ma précédent réflexion je suis d'accord avec toi Mirabelle et avec tous ceux qui se battent contre ces saloperies.
Mais néanmoins il va falloir répéter la même chose pendant combien d'années ou même de siècles? C'est agaçant à la fin...
Souvenez vous de l'amiante la dangerosité était connue depuis 1906 et on a commencé à la retirer quand??? Combien de morts à cause de cette saleté?
Je crains que le schéma ne se reproduise avec la chimie destinée à nos jardins et notre consommation.:'(

Mag10
21/03/2010, 09h43
La "liste noire" doit bien être éditée quelque part...
Le nom du produit et son fabriquant. Avoir cet inventaire toujours en poche quand on se rend dans un magasin spécialisé ou autres distributeurs, et puis :
"Bonjour Madame la marchande ! Ah vous vendez du "ça" (ou bien du "de chez") ? C'est bien dommage, on est bien chez vous mais je préfère aider à sauver nos enfants... Au revoir, peut-être, Madame la marchande et surtout bonne journée !!!"
Important : garder le sourire !!!
Ca peut prendre un peu de temps mais plutôt que de pleurnicher dans un petit coin de notre cervelle quand le sujet remonte à la surface... A savoir que les surstocks et autres invendus coûtent très cher à la boîte et les bilans après inventaires sont sévères et "objectivent"............ ;)

Chris.

Mirabelle
21/03/2010, 09h52
Tu as raison minette. Mais je pense quand même qu'il faut continuer à semer. Un jour ça pousse, ça grandit. Si chacun de nous fait un peu..., au final, ça doit porter ses fruits.

"Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage" La Fontaine. (C'était ma première signature)
:biz:

Mirabelle
21/03/2010, 09h56
Oui Chris. C'est en effet un moyen d'action efficace.

minette
21/03/2010, 10h09
La "liste noire" doit bien être éditée quelque part...
Le nom du produit et son fabriquant. Avoir cet inventaire toujours en poche quand on se rend dans un magasin spécialisé ou autres distributeurs, et puis :
"Bonjour Madame la marchande ! Ah vous vendez du "ça" (ou bien du "de chez") ? C'est bien dommage, on est bien chez vous mais je préfère aider à sauver nos enfants... Au revoir, peut-être, Madame la marchande et surtout bonne journée !!!"
Important : garder le sourire !!!
Ca peut prendre un peu de temps mais plutôt que de pleurnicher dans un petit coin de notre cervelle quand le sujet remonte à la surface... A savoir que les surstocks et autres invendus coûtent très cher à la boîte et les bilans après inventaires sont sévères et "objectivent"............ ;)

Chris.

Je ne pense pas que ce soient nous pauvres jardiniers du dimanche qui polluons le plus, pas fous (nous mangeons nos cultures);) je parle de la culture intensive, produire pour produire, les agriculteurs ont-ils beaucoup de choix parmi leurs produits? A moins d'être cultivateur bio? Leurs états d'âme sont récents, depuis qu'ils se sont rendus compte que le fait d'être juste en contact ou inhaler ces cochonneries pouvait être néfaste à leur santé et à celle de leurs familles...
No comment;)

Mag10
21/03/2010, 11h01
Je ne pense pas que ce soient nous pauvres jardiniers du dimanche qui polluons le plus, pas fous (nous mangeons nos cultures)

OK avec toi Minette mais si tous les "petits consommateurs" s'interdisent tout achat quel qu'il soit dans ce magasin pour peut-être seulement un produit en rayon, je peux te dire que ça fera réfléchir... D'autre part n'oublions pas que l'article destiné aux "petits consommateurs" est celui qui apporte le plus de valeur ajoutée... Un contenant de 100ml est une manne par rapport à un big-bag ! Imaginons l'impact sur la tréso d'un fabriquant quand les Choux (de Bruxelles of course) vont interdire la mise sur le marché de certains produits destinés à l'agriculture de masse (faible marge mais volumes colossaux), alors qu'il a déjà perdu tout le marché "grand public"....... :'( :tchin:

Chris.

Sand2Bx
21/03/2010, 12h13
Comme je n'utilise aucun pesticide au jardin et que je supprime petit à petit ces saletés dans la maison (désodorisants, etc..), j'espère, en le disant autour de moi, faire des émules. Au moins, si je sers à convertir ne serait-ce qu'une famille, j'aurai fait un pas en avant. ;)

Je rejoins évidemment toutes les idées que vous avez émises dans les précédents posts. Luttons déjà à notre échelle et rognons petit à petit ! :)

Mirabelle
21/03/2010, 12h21
Sand, je n'aurai qu'un seul mot: BRA-VO! :)

Sand2Bx
21/03/2010, 12h34
Ca fait des années que je pratique le 'sans-pesticide' et je ne pense pas que mon jardin soit plus moche ou moins productif qu'un autre, de plus, j'ai la conscience tranquille.
Et aussi, mes animaux sont heureux chez eux et comme ces produits dangereux sont chers, et bien ça fait des économies pour acheter des revues ou des livres de jardinage. :D
:biz: Mirabelle

lefilament
21/03/2010, 13h07
Ne cherchez pas la liste noire, elle n'a pas été publiée.

http://alerte-environnement.fr/?p=1545

Mag10
21/03/2010, 13h52
Merci Liane de tes recherches. Ben puisqu'il en est ainsi et qu'on fait comme Sand pour les mêmes raisons, que toutes ces saloperies restent sur leur rayon oO Et que tous suivent le mouvement............. :)

Sand2Bx
21/03/2010, 14h46
Oué, nous sommes des warriors ! :)²

heimdall
21/03/2010, 17h27
Les agriculteurs en France cherchent quand même, suivant la marge de liberté qu'on leur laisse, à diminuer sérieusement leurs intrants en pesticides. Ca leur coûte horriblement cher et ça peut bousiller la fertilité de leurs sols. L'agriculture bio a eut le mérite de faire apparaitre des innovations à ce sujet.

Ce que je veux surtout faire remarquer, c'est que dans un jardin de particulier les enjeux et les surfaces ne sont pas les mêmes. Balancer du glyphosate acheté 30 euros à la jardinerie pour quelques malheureuses "mauvaises herbes", mettre de l'insecticide pour quelques petits trous dans le feuillage d'un arbuste ... Ca n'en vaut pas la peine.

Sand2Bx
21/03/2010, 17h50
Tu as tout résumé Heimdall :)

Mirabelle
27/03/2010, 20h34
http://www.koreus.com/video/alerte-babylone

à visionner absolument!

Mirabelle
28/03/2010, 10h27
Communiqué de presse de "Terre d'abeilles"
http://www.sauvonslesabeilles.com/IMG/pdf/CRUISER_Comm_18_12_09.pdf

Je le remets ici car le lien que j'ai placé en commentaire de l'article de Sayuri n'est pas valide.

Sonika
28/03/2010, 10h40
Ce topic est très intéressant et repose sur des informations très fiables. Après la lecture de tous ces articles, le moins que l'on puisse faire c'est de ne plus utiliser un seul de ces produits. C'est décidé, je me lance dans la fabrication de mon purin d'orties. Merci pour toutes ces informations.:biz: