PDA

Voir la version complète : parasittes [identifiée : pucerons]



lespiedsdanslo31
23/05/2009, 09h42
bonjour a tous,

je viens de trouver sur mon laurier tige des pucerons jaunes sur une future fleur, avec quoi puis je traiter mon laurier, j'ai a ma disposition de la bouillie bordelaise ainsi qu'un traitement total. je les avais pulversisé lundi avec de la bouillie bordelaise aucun parasites n'etaient presents. merci de pour vos reponses.

Mag10
23/05/2009, 10h10
Il me semble que la bouillie bordelaise sert à traiter les champignons et pas les bêbêtes. Pour les pucerons rien de tel qu'un bon bassinage à l'esu claire ou avec du savon noir. Il y a aussi les coccinelles ou les chrysopes.
Je viens de retrouver une recette à base de feuilles de tomates. Il faut l'équivalent de 60cl de feuilles (utiliser un verre doseur de cuisine et tasser un peu). Mettre les feuilles dans un saladier et verser 1 litre d'eau bouillante. Laisser infuser 1 heure, filtrer et transvaser dans un vaporisateur. Puis faire prendre une douche aux bestioles...

lhortuculteur44
23/05/2009, 19h35
La bouillie bordelaise peut être utilisé mais le purin de prêle est très efficace contre les pucerons bon courage.

heimdall
24/05/2009, 08h12
Attention la bouillie bordelaise appliqué en excès peut être toxique pour la plante (on s'en sert comme défoliant en pépinière avant d'arracher les arbres), et a aussi un impact négatif sur le sol (les champignons du sol sont indispensables aux plantes. Si le cuivre tue les champignons sur le feuillage, comme le mildiou, ils peuvent aussi tuer les champignons du sol).

Le purin de prêle (et de fougère) est aussi un antifongique efficace (tâches noires du rosier et cloque du pêcher) qui a l'avantage de ne pas être nocif pour le sol. Mais je ne pense pas qu'il soit efficace contre les pucerons.

Moi je fais un purin de sureau, de tanaisie, de glechoma et de mélisse.
Ou du moins je faisais: aujourd'hui mes seuls ravageurs sont mes voisins avec leurs pesticides.
J'ai planté de manière réfléchie: une grande variété d'espèce de différentes familles, en ne mettant pas plus de trois plantes d'une même famille côte à côte (surtout pour les Rosacées).

Dans un verger par exemple si vous plantez successivement pommiers, noisetiers, poiriers et sureaux, vous aurez un nombre beaucoup plus limité d'attaques que dans un verger monospécifique.

Mag10
24/05/2009, 09h35
Je laisse aussi quelques chardons de ci de là et pas trop visibles. Une vraie nurserie ! Les autres plantations sont sensiblement épargnées.

lespiedsdanslo31
24/05/2009, 21h15
Merci a tous vos reponses, j'ai savonné au savon noir de marseille, y a plus personne, j'avais aussi remarqué des fourmis j'ai donc mis une boite anti fourmis au pied du laurier tige en attends de mettre une legere bande de glue sur le tronc. encore merci