PDA

Voir la version complète : Trouver de la place sur un balcon



Tiago
29/04/2009, 15h03
De l’art de gagner de la place sur un balcon…

Et oui, avoir un balcon en ville permet d’ajouter une touche de verdure dans des lieux parfois saturés de béton.
Ils deviennent alors de petits îlots de verdure coincés dans la jungle urbaine, qu’ils soient petits ou grands. B)

Néanmoins, beaucoup n’ont hélas pas la possibilité d’avoir des balcons ou terrasses de grandes tailles. Nos petits jardiniers des villes sont alors contraints d’user de milles et un stratagème pour optimiser leur espace.

Pour y parvenir, nos jardiniers utilisent non seulement des bacs et pots variés (comme les pots à fraisier qui sont haut et ont de multiples ouvertures où les plantes peuvent pousser), mais aussi des systèmes de jardinières ou de pots qui s’accrochent de part et d’autre des rambardes (voir dessus, ils les « enjambent »).

Dans le cas de certaines loggias, il est possible de suspendre quelques plantes en hauteur grâce à quelques trous aux murs ou sur le balcon supérieur.
On peut aussi utiliser certaines étagères en escalier ou non afin de placer encore plus de pots sur une superficie au sol réduite. Il est même possible d’utiliser des armatures qui telles des mâts portent des pots inclinés (la structure doit être parfaitement fixée au sol car haute et lourde).
Aussi : vive les potagers verticaux et autres cloisons fleuries par d’allègre grimpantes. Le treillage ou l’utilisation des gouttières peuvent vous aider (pourquoi ne pas mettre un mince grillage autour d’une gouttière qui passerait dans votre balcon le long d’un mur ?).

Bref, l’objectif est d’utiliser au mieux toutes les structures matérielles qui composent votre balcon : sol mais aussi parapet et balustrade, mur ou ‘plafond’.
Vous pouvez utiliser des suspensions, des étagères en escalier (voire des briques pour surélever des pots) mais il faut alors être attentif au poids que les matériaux peuvent supporter (en règle générale, un balcon peut supporter plusieurs centaines de kg par m2).

Il faut aussi veiller bien entendu au respect du règlement de la copropriété. Attention, si certains voisins peuvent être tentés de vous imiter, d’autres voudront vous en empêcher en arguant des raisons de sécurité, d’esthétique… :s
Votre responsabilité est aussi engagée si un accident survient à cause de votre installation : chute d’un objet (veiller à bien « arrimer » vos éléments), écoulement d’eau… Soyez donc prudents et renseignez vous au préalable dans la mesure du possible.

Si vous avez d’autres idées, d’autres astuces…
Je suis preneur comme bien d’autres afin d’optimiser la place et pouvoir ainsi garder un espace de vie réduit à quia ou tout simplement pour mettre d’avantage de plantes. :mdr:

Oups, j’ai écrit une tartine, mais bon, si ça peut donner des idées ou lancer le débat, ce n’est pas un grand mal.

zebulon
02/05/2009, 22h59
attention aussi quand on arrose !!parfois ,ça coule ....sur les passants ...

heimdall
03/05/2009, 07h53
Ma mère a eut le soucis avec ses pots de fleurs. Des enfants jouaient au ballon en se servant de la porte du garage comme but. Au dessus il y a la fenêtre de la salle de bain avec une potée de géranium ... Encore heureux que le gardien de but ne s'est pas pris le pot de fleur...

Du coup c'est fini les fleurs en façade.

Bomberman
03/05/2009, 21h52
Pour un gain de place, pourquoi ne pas créer un mur végétal. C'est un principe que j'ai découvert il y a plus de 2 ans en voyant un reporter sur le spécialiste français du genre, Patrick Blanc, chercheur au CNRS de son état.
Il s'agit de mettre un genre de feutre agrafé sur une planche en plastique et de fixer les plantes dans des poches créées dans ce feutre...
Astucieux!!!!:)

Mag10
03/05/2009, 23h10
Il existe effectivement de nombreuses possibilités pour habiller son balcon, mais comme déjà évoqué, faut vraiment penser à la sécurité des passants.

Acer
04/05/2009, 06h51
Pour un gain de place, pourquoi ne pas créer un mur végétal. C'est un principe que j'ai découvert il y a plus de 2 ans en voyant un reporter sur le spécialiste français du genre, Patrick Blanc, chercheur au CNRS de son état.
Il s'agit de mettre un genre de feutre agrafé sur une planche en plastique et de fixer les plantes dans des poches créées dans ce feutre...
Astucieux!!!!:)

Ouais,ouais ! très astucieux, mais très compliqué techniquement. Et beaucoup d'entretien. Les réalisations de Patrick Blanc sont splendides, mais je n'ose pas compter les heures de travail.
Pourquoi pas un mur avec bonne vieille perçeuse et des tablettes ou des crochets pour les pots qui seraient bientôt recouverts par la végétation ? Clématite, chèvrefeuille que l'on peut tailler sans abîmer la floraison, vigne décorative, toutes peuvent tapisser sans prendre trop de place.

Bomberman
04/05/2009, 16h28
Ouais,ouais ! très astucieux, mais très compliqué techniquement. Et beaucoup d'entretien. Les réalisations de Patrick Blanc sont splendides, mais je n'ose pas compter les heures de travail.
Pourquoi pas un mur avec bonne vieille perçeuse et des tablettes ou des crochets pour les pots qui seraient bientôt recouverts par la végétation ? Clématite, chèvrefeuille que l'on peut tailler sans abîmer la floraison, vigne décorative, toutes peuvent tapisser sans prendre trop de place.

J'ai regardé de plus près le principe de son mur végétal : apparemment rien d'insurmontable (il faut juste trouver ce feutre servant de substrat), un planche de "nylon" ou d'EPDM, un récipient d'eau en bas et une pompe qui fait remonter l'eau.
Le plus difficile pour moi reste le choix des plantes à mettre sur ce mur mais avec l'aide des jardipédiens expérimentés, s'ils le veulent bien, ça ne devrait pas poser de problème.